Boutique Marathon - votre spécialiste running

Semi de Lège : Cap ou pas cap au Cap

  • Messages : 4238
  • Remerciements reçus 6

AtomHeart a créé le sujet : Semi de Lège : Cap ou pas cap au Cap

Alors Atom, cap ou pas cap de terminer – enfin ! – une course sans se mettre minable ?

C’est en gros le défi lancé pour ce semi. Et c’est déjà un objectif extraordinaire. Pour moi, il s’entend.

Donc, si vous avez aimé, « Atom titube au Marathon de Sauternes », « Atom déraille à la montée de l’Aubisque », « Atom coule au marathon de La Rochelle », « Atom s’enlise au Biscatrail », « Atom rampe sur les routes du Bazas-Langon », vous adorerez certainement les nouvelles aventures d’Atom au semi de la presqu’île de Lège-Cap Ferret.

Avec une coquille d’œuf sur la tête, la caricature serait complète.

C’est avec une certaine nostalgie du temps jadis que je retrouve en ce jour d’Armistice cette ligne de départ que Fred ouille sv, jordan40, Justadream et moi-même avions franchie avec tant de précipitation l’année dernière (pour ceux qui n’auraient pas tout suivi, se référer au Télé Z idoine qui résume les épisodes précédents). Sauf que cette fois, au milieu d’environ 1100 autres coureurs, je pars sans équipier. Enfin, pas tout à fait.

Fidèle à ma légendaire réputation de champion intercontinental de la queue de peloton, je prends le départ parmi les derniers coureurs, en scrutant çà et là les dossards des féminines. Point de fétichisme dans cette curieuse manie, juste l’espoir d’apercevoir Loe au milieu de centaines d’autres coureuses. C’est d’ailleurs ce farouche objectif qui va ponctuer une large majorité de ma course et sachant que Loe prévoit de courir son premier semi en 2h15, si je me cale à 6’00’’/6’05’’ au kilomètre, je ne devrais pas être loin de la retrouver. Il paraît que 100% des gagnants ont tenté leur chance, sauf que des presque millionnaires, il y en a plein les PMU.

Bref, à 10 heures tapantes, le départ est donné sous les pins de la place Bertic de Claouey… face à la mer comme aurait dit un duo rapo-chantant en 2004 . Sauf que là c’est l’océan. Mais je divague. Soit dit en passant dix vagues pour un océan, c’est pas beaucoup. Toujours est-il qu’une minute après le coup de feu, me voilà déjà en train de franchir le portique de départ qui fait aussi office de portique d’arrivée mais là, en l’occurrence, il marque le départ. Ma propre course commence donc et avec elle mes retrouvailles avec mon Garmin depuis plus de 2 mois.

Rancunier le Garmin. Celui-ci m’affiche des données me laissant dire qu’il ne m’a pas vraiment manqué.. Dure réalité que celle des chiffres. Mais les sensations sont bonnes et pour rentrer dans l’objectif fixé, je ne devrais a priori avoir aucun problème. A priori, j’ai bien dit.

LA MINUTE « JEAN-LOUIS MONCET »:
Les réglages adoptés sont clairement portés sur une configuration « terminer un semi pour les nuls ». Kayano 18 rôdées aux pieds, chaussettes X-socks éprouvées, cuissard court Kalenji, maillot CCAP Adidas. Que du matériel universellement reconnu pour sa qualité.


Même si les ratios ne sont pas terribles – j’ai troqué mon AS42 de l’année dernière pour une AS21 cette année – je maintiens ma fréquence cardiaque à un niveau de confort suffisant pour avoir de bonnes sensations. Il reste 20 kilomètres et j’aime courir.

Passés 2 kilomètres en longeant la route de Lège, nous bifurquons vers les pistes cyclables lovées au milieu des pins. Il n’y a rien d’autre que des arbres et de la verdure autour de nous. Seuls les oiseaux semblent nous encourager. C’est réellement plaisant. Il reste 19 kilomètres et j’aime courir.

Après 3 kilomètres, les allures de chacun sont maintenant stabilisées. Finis les dépassements ou les bouchons intempestifs. La route des vacances est libre. Je me sens bien. Il reste 18 kilomètres et j’aime courir.

Le 4ème kilomètre est déjà l’occasion de se ravitailler pour la première fois et je me saisis d’une bouteille d’eau que je conserverai jusqu’au ravitaillement du 12ème km, me faisant ainsi l’économie d’une halte au 8ème kilomètre. Il reste 17 kilomètres et j’aime courir.

Tout bien réfléchi, malgré une allure que je sens gentiment se réduire au fur et à mesure que les kilomètres défilent (et un passage à la mi-course en 1h03), j’aime courir jusqu’au 19ème kilomètre, lequel marque l’ultime ravitaillement et le retour dans le village de Claouey pour l’assaut final.

Enfin assaut… pas très virulent après plus de 1h55 de course. Je commence même à me sentir incroyablement lourd du bide, genre Bibendum qui a mangé trois kilos de cassoulet baignant dans une marre d’huile d’olive avec des tartines de saindoux en accompagnement.

Un arrêt de quelques secondes pour faire passer ce haut le coeur. Je repars pour quelques centaines de mètres et dois encore mettre la flèche sur le côté. Et belote, rebelote et 10 de der, vraiment pas bien, alors que je suis seulement… à 300 mètres de l’arrivée, je dois m’arrêter pour la quatrième ? cinquième ? fois en un peu plus d’un kilomètre et demi !

LA MINUTE « FRED & JAMY »:
Le moteur atomique
Créé à la fin des années 70, le moteur atomique est une mécanique rudimentaire dont la cylindrée anecdotique et la fiabilité aléatoire en rendent les réglages pointus et la plage d’utilisation optimale très réduite. A régime soutenu, le moteur atomique a pour particularité de stopper toute consommation de carburant pour stocker celui-ci dans son réservoir jusqu’au trop plein. Ainsi sur de longues distances…


Blurp, blurp… Que m'arrive-t-il ?!... Je sens que... Blurp, blurp… Et là... Merveilleux spectacle de la nature où telle une huître (du bassin d’Arcachon bien entendu) rendant son eau après avoir été ouverte, voilà que Sainte Cristalline finit enfin par jaillir par là même où elle était entrée. Et donc, si près de la fin, alors que je me sentais si bien jusqu’à présent, je régurgite à peu près toute l’eau que j’avais bue depuis le premier ravitaillement.

Pendant que je me transforme en fontaine publique et que je finis de me vidanger les tripes, un coureur me pose la main sur le dos et son geste me réconforte.

Une fois la cuve mise à sec, je repars comme si de rien n’était et même mieux puisque je me sens enfin léger, le mouvement des jambes totalement fluide, capable de courir encore des kilomètres et des kilomètres. Mais pas d’emballement, ce retour hautement euphorique et héroïque sera éphémère, puisque quelques secondes à peine après être reparti, le tapis bleu de l’arrivée se présente déjà sous ma foulée.

Je franchis ainsi la ligne avec un temps de @$h&#’ (désolé, je passe sous un tunnel) et malgré ce chrono peu flatteur (mes nombreux arrêts inopinés m’ont coûté des minutes par poignées entières et certainement la possibilité de retrouver Loe) et un estomac capricieux (le vil, le fourbe, le traître)… j’aime courir… quand même.

J’aime courir… mais une fois encore, pas cap de terminer une course sans me mettre minable.

Sur une si belle épreuve, avec une organisation cette année à la hauteur de l’évènement, et un public si chaleureux , c’est vraiment trop injuste.

Atom, le Calimero de la course à pied.
#238021

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6684
  • Remerciements reçus 13

RunningZap a répondu au sujet : Re: Semi de Lège : Cap ou pas cap au Cap

Bravo pour ta course! Tu es arrivé a la finir, c'est le principal ;) en plus tu sembles avoir pris quand même du plaisir malgré la sainte cristalline qui est repassée par dessus bord :ohmy:

Merci pour ce CR très plaisant a lire, j'ai bien aimé le passage du moteur atomique B)

Sinon pour la prochaine course, vas y en mode loisir sans prepa, ça marche bien pour certains, pourquoi pas toi?

Bonne soirée ;)
#238026

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10034
  • Remerciements reçus 488

rycker a répondu au sujet : Re: Semi de Lège : Cap ou pas cap au Cap

Une nouvelle fois Bravo Boris pour avoir su rejoindre l'arrivée malgré tes nouveaux déboires .

mais une question me turlupine (le lien c'est pour que Knau ne nous entraine pas sur un autre terrain :) ;) ):

Je ne comprends pas que ça se passe mal pas comme tu voudrais presque à chaque fois , qu'est ce qu'il te manques ??? tu as la volonté et les distances dans les jambes puisque tu boucles toutes tes courses !

C'est bizarre quand même :blink:! , un jour va falloir que je t'accompagnes pour comprendre ;)
#238030

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4403
  • Remerciements reçus 108

chris55 a répondu au sujet : Re: Semi de Lège : Cap ou pas cap au Cap

bonsoir atom

le principal c'est de l'avoir fini donc BRAVO pour ça :)
Ensuite comment ce fait il que tu vomisses l'eau comme ça , t'en a bu tant que ça :dry:
comme le dit Rycker c'est étonnant tu as la volonté , les jambes et y a toujours des petits déboires pour
avoir enfin la sensation du devoir bien accompli :blush:
MERCI pour ce CR :)
#238037

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1808
  • Remerciements reçus 0

garth0 a répondu au sujet : Re: Semi de Lège : Cap ou pas cap au Cap

Bravo déjà pour avoir fini. Et puis la course n'a pas l'air d'avoir été mauvaise. :)
Il va quand même falloir que tu t'habitues à l'eau. :P C'est comme pour les boissons de l'effort, ça se teste. ;)

Allez, la prochaine course sera la bonne.
#238072

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 383
  • Remerciements reçus 0

mila a répondu au sujet : Re: Semi de Lège : Cap ou pas cap au Cap

C'est vraiment trop injuste !!!

Bravo pour ton courage.
Il va quand même falloir trouver ce qui cloche. Le stress, un truc que tu manges, tu pars trop vite, quelqu'un t'a jeté un mauvais sort.....?
Mila
#238099

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3086
  • Remerciements reçus 557

ladymary a répondu au sujet : Re: Semi de Lège : Cap ou pas cap au Cap

Très beau récit! Et puis, même si tu as rencontré des difficultés (et ça semble être le cas régulièrement), au moins, tu l'as fait ce semi!!
#238106

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5127
  • Remerciements reçus 5

Knau80 a répondu au sujet : Re: Semi de Lège : Cap ou pas cap au Cap

Merci pour ton CR encore un fois des plus plaisants, tu as vraiment une qualité d'écriture à laquelle je suis sensible (mais tu n'as pas besoin de raser les murs en ma présence pour autant :laugh: )
Dommage que tu te sois retrouvé dans l'inconfort... Tu avais de quoi faire une course au top. :(
Récupère bien Mr Culligan :P comme quoi l'eau est vraiment un truc dégueulasse qui fout l'organisme en l'air B)
#238112

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5871
  • Remerciements reçus 0

sabine a répondu au sujet : Re: Semi de Lège : Cap ou pas cap au Cap

je ne vais pas m'abaisser à te démontrer que ça aurait pu être bien bien pire non non non, je laisse ça à Canaillou ou à Rico
alors cesse donc de te lamenter
reprends toi
chausse tes runnings
laisse le chrono à la maison
je t'attends en septembre pour le 20 de Tours
qu'on se le dise
tu aimes courir
#238135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2820
  • Remerciements reçus 236

Hisoka88 a répondu au sujet : Re: Semi de Lège : Cap ou pas cap au Cap

Merci pour ce CR vraiment bien écrit ! (comme d'habitude)

C'est surement le stress de terminer (enfin) une course sans encombre qui t'a fait régurgiter l'ensemble de ton contenu gastrique... En tout cas bien étranges ces galères à répétition.

Félicitations quand même pour ta course et merci encore pour ce CR vraiment agréable à lire !
#238144

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

OVERSTIM.s – La nutrition sportive à hautes performances

Migration Joomla effectuée par HOB France Services