Boutique Marathon - votre spécialiste running

Questions prépa semi marathon Boulogne (novembre 2018)

  • Messages : 74
  • Remerciements reçus 2

vulvia a répondu au sujet : Questions prépa semi marathon Boulogne (novembre 2018)

Justement, c'est ce fameux état de forme qui me fait peur ! J'ai fait que 3 courses jusqu'à présent: un 10 km avec un objectif dépassé, le semi de boulogne en 2016 avec aussi un objectif dépassé, et le MDP où là c'était clairement une cata du début à la fin avec un objectif complètement loupé...
Moi qui espérais 1h35, je pense que ca va etre très compliqué... Aujourd'hui encore, je suis meme pas a 13.1 de moyenne sur mes 2x3000 en étant aux alentours de 168 pulsations de moyenne (et 170 vers la fin). Ca me parait compliqué, sauf bon état de forme (ce qui n'est pas le cas actuellement !). Je vais donc viser les moins de 1h40 et au plus proche des 1h35. La semaine prochaine, ma SL prévoit 2x4000 à AS21, ca va commencer à bien piquer...
#503602

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 74
  • Remerciements reçus 2

vulvia a répondu au sujet : Questions prépa semi marathon Boulogne (novembre 2018)

Un dernier up sur ma prépa qui vient de se finir (reste juste un léger footing de 7-8 km demain).
Pas du tout satisfait de mes progrès durant cette prépa semi, avec une régression sur ces 12 semaines, sans pouvoir l'expliquer...
Au delà de ca, j'ai en ce moment un poul élevé: 65 au repos hier avant ma course, ce matin dans les memes zones... alors qu'il m'est déjà arrivé de descendre sous les 50 il y a quelques semaines (sans pour autant péter des records d'ailleurs).
Une idée sur ce qui peut provoquer de telles fluctuations de ma FC? Car un différentiel de 15 voire de 20 c'est quand même absolument pas négligeable ! Pourtant j'ai plutot pas mal dormi cette nuit...
J'irai dimanche pas du tout confiant, alors que je l'étais avant de commencer ma prépa, suite à la chute des températures... C'est un peu décourageant mais c'est comme ca !
#504495

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1598
  • Remerciements reçus 314

StéphaneT a répondu au sujet : Questions prépa semi marathon Boulogne (novembre 2018)

Il y a sans doute de la fatigue.A ta place je laisserai tomber le footing demain qui ne servira à rien de toute façon.
Repose-toi jusqu'à ta course et tu verras bien ce que ça donnera. ;)
#504500

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2428
  • Remerciements reçus 445

lestat a répondu au sujet : Questions prépa semi marathon Boulogne (novembre 2018)

La FC au repos élevée est synonyme de fatigue en général... mais ça peut très bien être autre chose et donc si ça dure et que vraiment tu ne te sens pas dans ton assiette en ce moment il faut peut-être aller voir un médecin, enfin je dis ça...

En dehors de ça, ton objectif est un semi tu aurais du te préparer pour un semi, pas faire du volume parce que tu pense que tu vas courir un marathon 4 mois après. Pour un semi tu n'as pas besoin de gros volume mais de travail de qualité (VMA, seuil/AS21, endurance active, un peu de côtes) et d'EF.

Donc une raison possible de ta fatigue et de l'absence de progrès peut être une charge trop importante, mais comme on ne te connait pas c'est difficile à dire.

PS : et si effectivement tu fais d'autres sports il faut aussi les prendre en compte, il génèrent un surplus de fatigue sur un programme déjà bien rempli.
#504501

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4630
  • Remerciements reçus 646

Cousto91 a répondu au sujet : Questions prépa semi marathon Boulogne (novembre 2018)

J'allais dire comme Stéphane : cumul de fatigue.
Il te reste à faire du jus, et t'inquiète ça ira pour Dimanche ;)

bonne course
#504502

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 74
  • Remerciements reçus 2

vulvia a répondu au sujet : Questions prépa semi marathon Boulogne (novembre 2018)

Merci pour vos messages et commentaires !
J'ai effectivement un plan d'entrainement chargé, mais j'ai l'habitude. J'ai d'ailleurs fait une séance de muscu encore ce soir, mais j'ai pas l'impression de me sentir très fatigué pour autant. Je pensais faire un dernier footing demain, mais à y réfléchir je vais écouter vos conseils et la mettre de côté: elle ne m'apporterait rien de spécial, et visiblement mon corps a besoin de repos.
J'avoue que ces dernières semaines, j'ai fait du sport tous les jours: 4 séances de course à pied, 2 séances de muscu, 1 session tennis, sans oublier ma sortie vélo de 40 bornes qui m'avait cassé les pattes avec son fort dénivelé. A la fin ca fait peut etre beaucoup...
Sauf que j'ai l'habitude de m'entrainer tous les jours (ou 5-6x par semaine minimum) depuis de longs mois maintenant ! Je fais meme parfois des séances doubles (muscu + course..). Donc mon corps est habitué à ca, et même si j'ai souvent des petits bobos, mon entrainement est très suivi et très peu arrêté maintenant.
Et après 4-5 mois de progression entre mai et septembre, cette prépa de 12 semaines ne m'a absolument rien apporté au niveau des perfs, bien au contraire. Et le tout avec 15° de moins, c'est un peu décourageant. Mais bon c'est comme ca, on verra dimanche ce que ca donne, mais j'ai bien l'intention aussi de faire une prise de sang au cas où.
C'est possible de déjà stagner à 33 ans de cette manière ou bien?
#504520

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1598
  • Remerciements reçus 314

StéphaneT a répondu au sujet : Questions prépa semi marathon Boulogne (novembre 2018)

Pour progresser tu vas être obliger de laisser ton corps assimiler.
C'est la teneur de ce que tous te disaient quand tu as ouvert ton post il y a deux mois où tu posais exactement les mêmes questions.
Le risque, ce n'est même pas de ne plus progresser, le risque c'est de basculer petit à petit dans le surentraînement : les valeurs de FC deviennent farfelues (inhabituelles serait plus juste), une fatigue s'installe, une régression s'opère dans les perfs, des petits traquas s'ajoutent (mauvaises nuits, petites blessures), et c'est un cycle infernal qui s'ouvre.
A toi de voir. C'est facile d'éviter ce piège en respectant un cycle de trois semaines d'effort, une semaine d'assimilation. Sur cette dernière tu limites ton volume entre 50 et 70% de ce que tu fais en période de charge. Quitte à supprimer une sortie ou deux dans le semaine si c'est plus pratique.

Mais en même temps, tu n'as donné aucun lien sur ton plan, tes séances, tes sorties. Donc on se base sur du vent. ;)
#504523

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 74
  • Remerciements reçus 2

vulvia a répondu au sujet : Questions prépa semi marathon Boulogne (novembre 2018)

L'explication du surentrainement est tentante j'en conviens... Mais comme expliqué, je suis ce rythme depuis des mois, voire des années maintenant. Et avant ca ne m'empêchait pas de progresser, jusqu'à maintenant... Sachant que j'avais déjà eu une période de stagnation entre février et avril, mais moins prononcée tout de même.
Concernant mes séances de CAP, je fais 2 footings d'une h (10 km) à 70% FC, une SL comprise entre 1h20 et 2h avec de l'allure tempo (type 2x4000 AS21, 3x3000 ou 4000-3000-2000), et une séance fractionné de type 30"30" /45"45"/400m/1000 m 1500 ou 2000 m (AS10) ou sinon de l'AS21 durant cette séance.
Je précise aussi que mon graphique polar flow ne m'indique pas que je suis dans le rouge (sauf la semaine ou j'ai enchainé vélo + SL + Séance qualité + tennis sur la même semaine, mais récupéré depuis). Après, pas certain qu'on puisse vraiment se fier à cette courbe de récupération...
#504529

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 36
  • Remerciements reçus 4

Elmer a répondu au sujet : Questions prépa semi marathon Boulogne (novembre 2018)

Tu poses une question, tout le monde te répond dans le même sens mais les réponses ne te conviennent pas et tu ne veux pas les entendre.
Le schéma est pourtant limpide : tu t'entraînes beaucoup. Au début, tu progresses, puis tu stagnes, puis tu régresses... La prochaine étape, c'est la blessure.
Lève le pied, intègre le repos dans ta planification. C'est aussi important que l'entraînement
#504533

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1598
  • Remerciements reçus 314

StéphaneT a répondu au sujet : Questions prépa semi marathon Boulogne (novembre 2018)

vulvia écrit: L'explication du surentrainement est tentante j'en conviens... Mais comme expliqué, je suis ce rythme depuis des mois, voire des années maintenant. Et avant ca ne m'empêchait pas de progresser, jusqu'à maintenant... Sachant que j'avais déjà eu une période de stagnation entre février et avril, mais moins prononcée tout de même.
Concernant mes séances de CAP, je fais 2 footings d'une h (10 km) à 70% FC, une SL comprise entre 1h20 et 2h avec de l'allure tempo (type 2x4000 AS21, 3x3000 ou 4000-3000-2000), et une séance fractionné de type 30"30" /45"45"/400m/1000 m 1500 ou 2000 m (AS10) ou sinon de l'AS21 durant cette séance.
Je précise aussi que mon graphique polar flow ne m'indique pas que je suis dans le rouge (sauf la semaine ou j'ai enchainé vélo + SL + Séance qualité + tennis sur la même semaine, mais récupéré depuis). Après, pas certain qu'on puisse vraiment se fier à cette courbe de récupération...


Pour voir plus clair, il faudrait penser à ce que doit t'apporter un plan. Quel est son but ? Quelle course permet-il de préparer ?
Si tes séances de càp sont, je cite : "2 footings d'une h (10 km) à 70% FC, une SL comprise entre 1h20 et 2h avec de l'allure tempo (type 2x4000 AS21, 3x3000 ou 4000-3000-2000), et une séance fractionné de type 30"30" /45"45"/400m/1000 m 1500 ou 2000 m (AS10) ou sinon de l'AS21 durant cette séance.", je déduis que tu fais pendant tes plans ce que tu fais lorsque tu ne prépares pas de course. Ou alors que tu prépares des courses tout le temps ?

Il faut voir la progression en cycles, plus ou moins longs, plus ou moins intenses, mais qui permettent au bout du compte d'améliorer ta condition physique. Le résultat en course - conforme à l'objectif ou non, surprenant, inattendu -, est là pour valider cette condition physique et le fait que ta prépa a été productive.

Après, je te l'ai déjà noté mais selon moi, faire de longs blocs intenses lors de sorties déjà longues c'est vouloir travailler tout en même temps. On peut le faire, sans aucun doute, mais il faut savoir ce qu'on y risque aussi. De la fatigue, du stress supplémentaire et au bout du compte, si l'allure n'est pas tenue, si le moral en prend un coup, si le physique en pâtit, à quoi cela aura-t-il donc bien servi ?

Revois ta façon de te préparer et ton entraînement sera de nouveau productif et positif. ;)
#504534
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vulvia

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

OVERSTIM.s – La nutrition sportive à hautes performances

Migration Joomla effectuée par HOB France Services