Boutique Marathon - votre spécialiste running

CR quand même de mon Ultr'Ardèche.

  • Messages : 381
  • Remerciements reçus 109

ynwa a créé le sujet : CR quand même de mon Ultr'Ardèche.

Quand même mon CR de l’Ultr’Ardèche 2019.

Je ne suis pas finisher de cette belle course car j’ai dû abandonner au km 72,3 sur un problème de blessure. J’y reviendrai plus loin dans ce compte-rendu.

Tout a commencé jeudi en fin d’après-midi juste après le travail quand je suis allé chercher mon frère, accompagnateur fidèle depuis 4 éditions sur ces courses non-stop, pour partir vers Alboussière non sans avoir au préalable chargé la mule jusqu’à raz bord, la mule étant ma fidèle automobile. J’avais encore une fois prévu plein de tenues de rechange et élaboré plein de scénarios concernant les lieux où je déposerai mes drop-bags. J’avais aussi mon ravitaillement complémentaire, surtout en boissons déjà dosées et faciles à emporter sans passer trop de temps à remplir les bouteilles de mon sac à dos.
Pour ne pas entamer le capital sommeil, j’avais prévu le trajet en deux étapes avec un évitement systématique des péages. Nous nous sommes arrêtés à Châtellerault après 3h de route où nous avions réservé un hôtel puis après une nuit de semi repos (merci à mon ronfleur de frangin) nous avons poursuivi la route jusqu’en Ardèche avec quelques galères au niveau de Clermont-Ferrand puis du Puy en Velay où nous sommes un peu égarés à chercher une station service ou un endroit pour manger.
Donc nous avons perdu plus d’une heure et sommes arrivés à Alboussière à 16h45 au lieu de 15h/15h30 comme initialement programmé. Un peu de stress inutile avant notre installation et une heure de moins pour peaufiner l’organisation des drop-bags.
Le temps des retrouvailles avec les très nombreux amis coureurs ou organisateurs ou bénévoles fut agréable, mais j’ai été un peu contraint de « faire vite » pour pouvoir caler les derniers préparatifs d’avant course : les drop bags, le couchage, l’organisation matérielle avec mon frère qui devait me suivre pendant la course.
L’ambiance était au top malgré une météo capricieuse tout autant que le micro dont devait se servir Laurent pour nous faire le briefing d’avant course. Après dîner nous n’avons pas traîné pour essayer de dormir le plus tôt possible dans la salle des fêtes mise à notre disposition. Il y avait des lits de camp et des tatamis et la salle fut rapidement bien garnie avec l’arrivée échelonnée d’autres coureurs pendant la nuit. Je n’ai pas bien dormi, en pointillés, et je craignais pour la nuit suivante de devoir somnoler comme ça m’arrive parfois sur les courses où nous devons courir de nuit.
Au petit matin, les préparatifs d’avant course, ritualisés comme sur les étapes des diverses longues épreuves auxquelles j’ai pris part, puis le rangement du barda car nous n’avions pas prévu de rester dormir dimanche après la course puisque je devais reprendre le travail lundi matin, et enfin le court trajet vers le camping où nous avons pris le petit-déjeuner.
Il avait plu pendant la nuit, il pleuvait encore, parfois ça s’arrêtait mais l’atmosphère était humide. Quelle tenue de départ choisirai-je ? Le short ou le pantalon car les cuissards et autres collants étaient dans les drop bags déposés la veille sous le barnum. J’optais pour le short mais pour le haut, un t-shirt à manches courtes puis un à manches longues et une veste de cycliste spéciale pluie me semblaient nécessaires. Ma casquette et un foulard en plus du sac à dos, j’étais paré.

Le compte à rebours après un feu d’artifice au dessus du camping puis le signal de départ et nous voilà partis pour une folle aventure. Dès le début, ça a attaqué fort et je ne savais pas si c’était moi qui allais lentement ou les autres qui partaient vite mais je fus entraîné par le flot des 120 et quelques participants. A peine sortis d’Alboussière, il faisait déjà assez jour pour bien voir la route malgré le temps bouché, je sentis que j’avais un peu chaud et qu’il ne fallait pas que je transpire trop vite car le vêtement de cycliste d’une très bonne étanchéité a aussi tendance à faire s’accumuler la sueur et à tremper les t-shirts ou à dégouliner par les gouttières, ici les manches ou le bas de la veste, au lieu de l’évacuer par des micropores. Mes vestes techniques étaient prévues plus tard dans la course.
Au premier poste de ravitaillement, à Gilhoc km15, je décidai de remplacer cette veste par un débardeur en espérant ne pas attraper froid, mais comme la pluie s’était calmée et que le temps s’éclaircissait, j’étais optimiste. De plus on allait monter un petit col (St Genest) donc j’allais garder un rythme ne me refroidissant pas. 5km de montée puis 7km de descente pas trop forte mais dont le revêtement assez inégal obligeait à rester vigilant. Je ne pouvais pas dérouler comme j’aime le faire et courut un peu « crispé ». A Lamastre où nous avons rejoint la piste cyclable parallèle à la ligne de chemin de fer où circule le petit train de l’Ardèche. Le R2 au km 29,7 me permit de recharger mes bouteilles en sirop et de grignoter des morceaux de fruits avant d’attaquer 25km sur l’ancienne voie ferrée. Rarement bitumée, cette portion m’a fait mal et occasionné un début de crampe au mollet droit. J’ai effectué de nombreux arrêts pour vider les gravillons qui s’étaient introduits dans mes chaussures et comme le profil était un faux plat montant jusqu’au R3 (km 38,7), je me suis un peu usé. Une fois le ravito quitté, la voie verte était en descente douce mais ne me permettait pas de remettre du rythme dans ma course : la peur de la crampe et les vidages des chaussures me faisaient faire l’accordéon avec les autres coureurs des alentours.
J’attendais le R5 où j’avais prévu un changement de tenue, je devais enfiler un collant et mettre des affaires sèches. Mais arrivé sur place, km 56,7, pas de salle comme je l’avais cru et parce qu’il pleuvait, que le ravitaillement était bondé et que je n’avais pas d’abri, je ne m’attardais pas, prenant néanmoins le temps de manger et de boire un verre de soupe (10’ au total). Je suis reparti en programmant le changement de tenue plus loin si je trouvais un abri. Je donnais des nouvelles à ma femme au téléphone en marchant, continuais de marcher un peu encore avant de commencer l’ascension du premier gros morceau de l’épreuve : le col de l’Ardéchoise (alt. 1184m). J’aime bien monter, mais il faut d’abord que je trouve mon rythme de croisière et c’est justement quand je commençais à être bien dans mon tempo que le coup de poignard survint à l’arrière de la cuisse gauche. Tout de suite j’ai su. J’ai su que c’était râpé, je mis quelques secondes avant de douter, j’essayai de reprendre la course mais sans réussite, je me mis à marcher et réessayais de temps à autre de trottiner sans résultat probant, la douleur sourde revenait rapidement. Au R5 je possédais environ 1h45’ d’avance sur la barrière horaire, je me dis que je ferais le point au R6 (km 64,5 à Bois Lantal). 1h12’ pour faire 7,8km, je m’arrêtais un peu désabusé au R6 ayant vu de nombreux coureurs me passer les uns après les autres. Je me ravitaillais et me faisais masser par Alain Corgier (alias le Mille-Pattes) et quand je repris la route, ça allait un peu mieux, mais ça n’a pas duré. Toujours 1h45’ d’avance sur le cut-off mais je ne me voyais pas continuer comme ça indéfiniment. Prochaine étape le R7, situé après le col de l’Ardéchoise au km 72,3. J’y suis arrivé après 9h39’ de « déambulations ». Le fait de ne pas pouvoir trottiner sans douleur lors du dernier km menant au poste de ravitaillement, je décidais alors de rendre ma balise et d’arrêter la course pour ne pas compromettre la suite de ma saison. Je retiens que pour une prochaine édition, je mettrai mon drop-bag à cet endroit car c’était un abri, chauffé, où on avait le temps de se (re)poser avant la suite du périple. J’ai vu tour à tour passer de nombreux participants que j’enviais de pouvoir continuer, même dans la difficulté, leur quête du Graal.

Une fois changé, après avoir mangé un petit peu, avec mon frère nous sommes repartis en voiture afin de récupérer mes affaires déposées aux postes de ravitaillement 12 (km 117,7) et 17 (km 165,1). Bien sûr, à cette heure ils n’étaient pas encore ouverts mais le temps de suivre le parcours en voiture, 45km jusqu’au R12, ils allaient ouvrir. De ce fait, nous avons donc continué et dépassé les coureurs qui m’avaient doublé lors de ma montée galère et j’imaginais être ici avec untel ou là avec un autre. Mais à quoi bon se faire mal ? Quand je voyais les conditions météo et le profil je me disais que j’avais bien fait de ne pas continuer car je me serais fait « cueillir » par la voiture balai sans prendre aucun plaisir et en ayant aggravé ma blessure. On s’est arrêtés dans un bar boire une bière et manger quelque chose avant d’arriver au R12 où nous sommes restés regarder les concurrents. A 20h nous sommes repartis à l’assaut du R17 où nous sommes arrivés vers 22h. Le premier n’était pas encore passé, on l’avait dépassé quelques kilomètres avant et lors de notre parcours, nous avons « repêché » un coureur qui s’était trompé de route à un croisement où, même nous, nous avions longuement hésité. Quand il fit demi-tour et qu’il passa sur le bon itinéraire, il nous remercia. (Nous avons appris le lendemain qu’il avait abandonné lui aussi, victime de dérangements intestinaux). Dans cette maison chauffée, il faisait bon de voir les bénévoles et de discuter avec eux. Même Laurent, qui ouvrait la route au premier, est passé et s’est arrêté quelques minutes. Quand le premier est arrivé à ce CP 17, il n’est pas resté longtemps, on sentait qu’il n’avait pas de temps à perdre à attendre que la soupe soit chaude si bien qu’il a vite repris sa route avec son ravito pour le manger en marchant.
Nous sommes repartis vers Alboussière vers minuit et quand nous sommes arrivés au camping, vers 1h30, nous avons pris une bonne douche chaude et nous sommes allés dans la salle nous installer pour dormir. Il n’y avait que deux ou trois coureurs ayant arrêté la course et Vincent (Gouzy) qui allait bientôt assurer sa faction au R22 (km 213).
Au petit matin, après un bon sommeil, la salle s’était remplie, les abandons avaient été nombreux ce qui n’était pas étonnant au vu des conditions météo et de la difficulté du parcours par endroits. Quand nous sommes revenus au camping pour dire au revoir à Laurent, Xavier et aux autres personnes présentes, nous avons appris que les deux premiers étaient arrivés et que le troisième, Stéphane Mathieu, n’allait pas tarder à franchir l’arche d’arrivée. Nous avons attendu qu’il arrive pour le féliciter et nous avons pris la route pour rentrer sur Nantes. Il était un peu avant 9h. Nous avons mis presque 9h pour rentrer, arrêts compris pour manger et se dégourdir les jambes et je me disais que cela aurait été de la folie si j’étais allé au bout de l’Ultr’Ardèche de rentrer après la douche. Imaginons une arrivée vers 16h (c’était mon heure d’arrivée « maximale autorisée ») le temps de me doucher, de manger et de rentrer sur Nantes, nous serions arrivés vers 5h du matin et sachant qu’à 8h30 je devais être au travail, je n’ose pas imaginer l’état dans lequel je me serais trouvé. Ça aussi ça a trotté dans ma tête pendant la course et au moment de prendre la sage décision d’arrêter le massacre.
L’an prochain, je n’aurai plus ces problèmes d’intendance et gérerai mieux l’avant et l’après course. Pour le « pendant », espérons que ça ne se reproduise pas de se blesser comme ça tout bêtement.
Mon ostéo m’a vu aujourd’hui et a confirmé la lésion située entre la contracture et la déchirure. Il me donne quatre jours pour refaire le point et décider de participer ou non aux France de 24h qui auront lieu jeudi 30 mai.
à+ynwa « pas arobasé »
#508372
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Patrick57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 287
  • Remerciements reçus 13

Noel a répondu au sujet : CR quand même de mon Ultr'Ardèche.

Bravo Fabulous Fab, tu as fait ce que tu devais faire et j'aime tes CR, c'est sans concessions que ce soit dans l'échec ou la réussite
Amitiés
Noel
#508392
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ynwa

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26
  • Remerciements reçus 11

Leo33 a répondu au sujet : CR quand même de mon Ultr'Ardèche.

Bonjour Fab,

Merci pour ton beau CR, malgré l'abandon forcé, mais effectivement parfois, il vaut mieux ne faut pas risquer, pour ne pas aggraver la blessure et tu as pris la bonne décision.

C'est toujours frustrant de devoir abandonner, mais au vu de ton récit, tu gardes la même motivation et ambition, bravo pour ça !
J'espère que ta blessure va disparaître vite et que tu vas pouvoir mener à bien ta prochaine épreuve !
#508399
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ynwa

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18945
  • Remerciements reçus 2762

Patrick57 a répondu au sujet : CR quand même de mon Ultr'Ardèche.

Merci Fabrice pour ton CR, c'est toujours un plaisir de les lire !! :cheer:

Même si cette fois-ci tu as été contraint de renoncer à aller au bout (et tu as bien fait, mille fois bien fait !!, sinon 2019 aurait pu être amputée d'un bon nombre de jours de cap ;) ), ça restera une nouvelle fois un sacré souvenir et une sacrée expérience ... avec une décision pas simple à prendre, mais pleine de sagesse ;)

J'espère que tu pourras être remis pour les France de 24h, mais si c'est une déchirure, il a fort à parier qu'elle ne sera pas totalement résorbée en si pue de temps :( ... Là aussi il faudra peut-être renoncer à y participer pour ne pas prendre de risque et compromettre la suite de ta saison.
J'espère que tout va vite rentrer dans l'ordre en tous cas.

Merci pour ton superbe récit (même si, comme pour beaucoup, j'aurais aimé en lire sur un peu plus de km) et prends soin de toi ! :)
#508424
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ynwa

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 381
  • Remerciements reçus 109

ynwa a répondu au sujet : CR quand même de mon Ultr'Ardèche.

Patrick57 écrit: Merci Fabrice pour ton CR, c'est toujours un plaisir de les lire !! :cheer:

Même si cette fois-ci tu as été contraint de renoncer à aller au bout (et tu as bien fait, mille fois bien fait !!, sinon 2019 aurait pu être amputée d'un bon nombre de jours de cap ;) ), ça restera une nouvelle fois un sacré souvenir et une sacrée expérience ... avec une décision pas simple à prendre, mais pleine de sagesse ;)
J'espère que tu pourras être remis pour les France de 24h, mais si c'est une déchirure, il a fort à parier qu'elle ne sera pas totalement résorbée en si pue de temps :( ... Là aussi il faudra peut-être renoncer à y participer pour ne pas prendre de risque et compromettre la suite de ta saison.
J'espère que tout va vite rentrer dans l'ordre en tous cas.
Merci pour ton superbe récit (même si, comme pour beaucoup, j'aurais aimé en lire sur un peu plus de km) et prends soin de toi ! :)

Bonsoir Patrick
J'ai décidé de ne pas prendre de risques et de renoncer à aller à Brive pour les France de 24h. Cela m'aurait occasionné de la fatigue et du coup je vais aller me ressourcer au bord de la mer. L’entraînement a bien repris, j'ai quelques courbatures car mon ostéo m'a remis quelques "pièces" à leur place et le temps que l'ensemble se cale, ça couine un peu :) . Aujourd'hui j'ai réussi à courir à une allure proche de celle d'avant l'Ultr'Ardèche et j'ai tenu 15km avant de ralentir sur la fin (ou on peut appeler ça gérer sa fin de footing ;-) )
#508520

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1056
  • Remerciements reçus 265

kyoden a répondu au sujet : CR quand même de mon Ultr'Ardèche.

Je compatis pour ton abandon mais c'était une sage décision. Comme dit précédemment mieux vaut s'arrêter que d’aggraver une blessure et de compromettre toute une saison.

Par contre, la non participation au 24H a du sûrement être plus dur à prendre.

Ca à l'air de revenir c'est déjà le principale !!
#508532
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ynwa

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18945
  • Remerciements reçus 2762

Patrick57 a répondu au sujet : CR quand même de mon Ultr'Ardèche.

Sage décision Fabrice ! :)
Bonne suite de soins et de reprise en douceur :)
#508553
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ynwa

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 381
  • Remerciements reçus 109

ynwa a répondu au sujet : CR quand même de mon Ultr'Ardèche.

Coucou ! Me revoilà !
Bon, je n'ai pas stoppé tout ce temps, j'ai pris le temps de guérir ma contracture "à la limite de la déchirure" (dixit mon ostéo, pour en être certain il aurait fallu passer une IRM, et encore !). Donc j'ai repris l'entraînement progressivement et les charges redeviennent comme avant. Je me suis inscrit à un 100km (100km de Bretagne à Crevin (35)) qui se courra le samedi 15 juin, deux semaines avant le Grand Raid du Golfe (177km).
Voici mes dernières sorties :

Semaine P9
Lun 20/05 : (soir) 41'35" pour 6,0km. (essai non concluant, réapparition de la douleur sourde après 3km)
Mar 21/05 : repos
Mer 22/05 : repos
Jeu 23/05 : repos
Ven 24/05 : repos
Sam 25/05 : (matin) 1h37'25" pour 14,9km. (allure lente, bon cardio, pas de douleur ni mauvaise sensations au niveau de la cuisse)
Dim 26/05 : (matin) 2h19'30" pour 21,3km (D+ 109m). (Du mieux)
Total Semaine P9 : 4h38'30" pour 42,2km en 3 séances. Cumul 2019 : 277h13'10" pour 2729,0km en 153 séances dont 3 en compétition.

Semaine P10
Lun 27/05 : (soir) 1h48'25" pour 17,5km.
Mar 28/05 : (soir) 1h47'00" pour 17,3km.
Mer 29/05 : (matin) 2h10'55" pour 20,2km (D+ 100m).
Jeu 30/05 : (matin) 1h33'15" pour 15,0km (D+ 162m).(entre Cancale et Saint-Malo)
Ven 31/05 : (matin) 1h30'35" pour 14,2km (D+ 165m).(idem)
Sam 01/06 : (matin) 1h38'55" pour 16,0km (D+ 175m).(idem)
Dim 02/06 : (matin) 1h01'45" pour 10,1km (D+ 82m).(idem)
Total Semaine P10 : 11h30'50" pour 110,3km en 7 séances. Cumul 2019 : 288h44'00" pour 2839,3km en 160 séances dont 3 en compétition.

Semaine P11
Lun 03/06 : (soir) 1h33'25" pour 15,2km.
Mar 04/06 : (soir) 1h54'25" pour 18,3km (D+ 94m).
Mer 05/06 : (soir) 2h09'45" pour 20,6km (D+ 139m).
Jeu 06/06 : à venir = 1h40'/15km
Ven 07/06 : 1h40'/15km
Sam 08/06 : 2h15'/21km (vallonnés)
Dim 09/06 : 2h15' /21km
Total Semaine P11 (au 5/06) : 5h37'35" pour 54,1km en 3 séances. Cumul 2019 : 294h21'35" pour 2893,4km en 163 séances dont 3 en compétition.

à+ynwa
#508616

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 287
  • Remerciements reçus 13

Noel a répondu au sujet : CR quand même de mon Ultr'Ardèche.

Bonjour fabrice
Bien joué, tu repars de plus belle
Je vais aller faire un tour à vannes, peut être que l'on pourra s'y voir avant le départ
Noël
#508618
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ynwa

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 381
  • Remerciements reçus 109

ynwa a répondu au sujet : CR quand même de mon Ultr'Ardèche.

Bonjour à tous.
Cela fait du bien d'enchaîner les bornes malgré un évident manque de vitesse. Toutefois, aujourd'hui j'ai réussi à tenir mon allure de croisière et pourtant mon parcours était un peu vallonné. Mais c'était mieux qu'hier où j'ai manqué de jus et d'envie d'accélérer. Le vent et les deux grosses averses m'avaient aussi bien perturbé. Donc prochaine semaine réservée à préparer mes 100km de samedi 15 juin. Du moyennement long lundi et mercredi du court à très court mardi et jeudi et joker le vendredi !
Semaine P11
Lun 03/06 : (soir) 1h33'25" pour 15,2km.
Mar 04/06 : (soir) 1h54'25" pour 18,3km (D+ 94m).
Mer 05/06 : (soir) 2h09'45" pour 20,6km (D+ 139m).
Jeu 06/06 : (soir) 1h38'15" pour 15,7km.
Ven 07/06 : (soir) 1h36'25" pour 15,3km.
Sam 08/06 : (matin) 2h18'05" pour 21,2km (D+ 131m).
Dim 09/06 : (matin) 2h33'10" pour 25,0km (D+ 111m).
Total Semaine P11 : 13h43'30" pour 131,3km en 7 séances. Cumul 2019 : 302h27'30" pour 2970,6km en 167 séances dont 3 en compétition.
à+ynwa
#508667

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

OVERSTIM.s – La nutrition sportive à hautes performances

 
Migration Joomla effectuée par HOB France Services