Boutique Marathon - votre spécialiste running

Globe-runner: New York

  • Messages : 256
  • Remerciements reçus 73

K6OP a répondu au sujet : Globe-runner: Singapour

Deuxième (toute) petite sortie à la (relative) fraîcheur du matin.
Environ 3,7km sans se presser. L’acclimatation à la chaleur et l’humidité se passe bien. Je m’hydrate à fond et j’essaie de dormir un maximum.
Et j’ai fini ma courte semaine de boulot.
Maintenant je commence mon voyage vers le nord de la Birmanie, car avant d’arriver à la ligne de départ, il va falloir un peu de temps.
Mais je ne suis pas pressée, j’ai tout mon temps et je suis étonnamment relax.

Cassiopée
#511675

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1176
  • Remerciements reçus 305

kyoden a répondu au sujet : Globe-runner: Singapour

Je n'ai pas trop eu le temps de venir sur le forum c'est derniers jours, mais effectivement sur les 15 derniers jours, il faut privilégier le repos et éviter toute fatigue inutile.

Bon voyage et profite bien de ton séjour, ainsi que de ta course.
#511678

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 256
  • Remerciements reçus 73

K6OP a répondu au sujet : Globe-runner: Bagan Temple Marathon

Ouf, je viens d’arriver à Bagan et j’ai juste récupéré ma chambre.
La journée a été un peu fatigante car pour pouvoir faire ce marathon il faut prendre un voyage packagé.
Après l’arrivée tardive depuis Singapour, après une bonne journée de travail quand même, j’ai eu une première étape à Yangon, et une visite rapide du grand temple et de la ville coloniale avec pas mal de piétinement, d’attente et sous la chaleur.

Et puis déjeuner et de nouveau aéroport pour prendre un petit avion à hélice vers Nyaung U, puis un bus vers New Bagan.
Certains de mes compagnons de voyage sont pas mal intimidants. Dans le bus, j’étais à côté d’un américain qui a couru le marathon de Bangkok la semaine dernière et celui de Vienne juste avant. Je lui ai demandé combien il courrait de marathons par an, et il m’a dit “environ 35” (!!!).
Et il y a celui avec le sac Iron Man, l’autre avec un T-shirt finisher de je ne sais quel ultra.
Je me sens petite.
Mais, au moins il y a un truc bien. Si je réussis à finir, je serai dans les 200 premiers! (OK, il n’y a que dans les 160+ inscrits au full marathon.)


Cassiopée
#511687
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Patrick57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19284
  • Remerciements reçus 2870

Patrick57 a répondu au sujet : Globe-runner: Bagan Temple Marathon

Finalement il se pourrait que je voie ton résultat du marathon plus tôt que prévu !
Yapluka à présent !

Excellent marathon Cassiopée !! :)
#511694

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 205
  • Remerciements reçus 58

xavier37 a répondu au sujet : Globe-runner: Bagan Temple Marathon

Déjà un grand bravo pour ta préparation assidue !!
Tu fais partie d'un magnifique marathon.. je te souhaite une très belle course, profites bien ...
#511701

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 256
  • Remerciements reçus 73

K6OP a répondu au sujet : Globe-runner: Bagan Temple Marathon

Voilà, je l’ai fait. Dans la douleur, mais jusqu’au bout.
C’était très très dur. Il a fait 35 degrés et plus les 2/3 du temps, et pour moi c’est un très long temps. Et il y avait bien 12 à 15km dans le sable, où on s’enfonce bien et qui arrête tout élan.
J’ai juste géré le cut off, arrivée 1 minute avant et je suis avant dernière.
Mais j’avais le dossard 235 et je suis arrivée 144ème. Ça vous donne l’idée du nombre de DNF!
Je vous mettrai le CR et les photos plus tard.
Maintenant je ressuscite et je reprends les voyages boulot.

Cassiopée
#511721

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 850
  • Remerciements reçus 232

Kélilan a répondu au sujet : Globe-runner: Bagan Temple Marathon

Déjà dit sur Strava, mais encore bravo ! Un marathon qui semble difficile, surtout pour un 1er, mais tu es finisheuse !

Bonne récup !
#511729
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: K6OP

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 205
  • Remerciements reçus 58

xavier37 a répondu au sujet : Globe-runner: Bagan Temple Marathon

Eh bien quel marathon !! température, sable... tu as su en venir à bout, même dans la douleur, c'est l'aboutissement d'un sacré challenge !! encore un grand bravo !!

Bonne résurrection ! ;)et vivement le prochain !!...
#511738
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: K6OP

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 256
  • Remerciements reçus 73

K6OP a répondu au sujet : Globe-runner: Bagan Temple Marathon - CR

Bien, je vais tenter de me lancer dans le CR. J’avoue que quand j’en lis certains sur le site, je me demande comment on peut être si précis. J’ai des pans entiers de la course qui sont complètement brumeux dans ma tête.
Il faut dire que j’ai trouvé ce premier marathon vraiment très dur. Je pense que je ne m’en rendais pas compte quand je l’ai choisi. J’ai plus choisi a cause de la date et la zone géographique. Et aussi quand j’ai vu un cut off à 7h, je me suis dit que j’aurais tout mon temps. J’aurais du me méfier parce qu’un long cut off c’est aussi un signe de difficulté.
Toute l’inscription et l’organisation de la course, plutôt efficace et professionnel, est géré par une société danoise, Albatros Adventure, spécialisée dans les marathons extrêmes dans des endroits « exotiques » genre Cercle polaire, Petra, Grande Muraille, etc.
Il faut prendre un package complet de 6 jours/5 nuits minimum pour avoir le dossard. Personnellement, j’ai fait plus court à cause de mes obligations professionnelles, mais tant que je payais le package complet et même un supplément, pas de problème.
Nous sommes arrivés à Bagan depuis l’avant veille au soir depuis Yangon. Le vendredi matin était prévu une visite touristique en groupe, mais forte de mon expérience de la visite à Yangon la veille, j’ai décidé de ne pas les rejoindre. La visite de Yangon avait été intéressante mais fatigante, surtout avec la chaleur et le piétinement et je voulais me reposer au maximum avant la course. À la place, je suis sortie faire 25 minutes de course de décrassage et maintien, et puis j’ai alterné piscine, chaise longue, petit massage dynamisant, sieste, hydratation maximum, et préparation de toutes mes affaires.
Après le briefing du soir suivi d’une pasta party, je suis allée me coucher tôt. L’hôtel servait le petit déjeuner à partir de 3h45 du matin et j’y suis allée dès l’ouverture pour laisser le temps de digérer et laisser la nature prendre son temps avant le départ.
À 5h du matin, le bus a quitté l’hôtel pour nous amener au départ prévu à 6h15, juste au lever du soleil.
Il faisait bon et il y avait une super ambiance. Les départs des 3 courses étaient au même moment : un 10K, un semi et le full. Pas mal de monde a changé son inscription pour les courses plus courtes. J’avoue que j’étais confiante et ça ne m’a pas traversé la tête.
À 6h15 on est tous partis sous les applaudissements d’une petite foule, dont beaucoup d’enfants.
Je suis partie gentiment avec mes écouteurs pour un peu de musique pas fort juste pour me rythmer l’allure et une appli que j’avais programmée pour une sorte de coaching. Du genre me rappeler de boire tous les 2.5K et de profiter, de manger un gel tous les 5K et de prendre photo ou vidéo, et de m’encourager tous les 10K pour célébrer les passages clés.
Les 5 premiers km comme vous vous en doutez se sont passés sans problème. Il faisait encore bon, dans les 24/25 degrés avec des vues magnifiques sur les temples et les ballons dans le ciel.
Et puis, peu après la bifurcation du parcours 10K, j’ai commencé à avoir très mal au ventre. D’abord je me suis dit que ça allait passer, mais non, au point qu’il m’a fallu prendre un chemin de traverse plusieurs fois pour aller dans des petits coins isolés en espérant ne pas rencontrer de serpents. On nous avait prévenus au briefing que c’était un risque dans les buissons et que si on était mordus il fallait essayer de prendre la photo du serpent, ou au moins avoir la couleur et la description, pour savoir quel antipoison prendre !
En ce qui me concerne, pas de serpent, et la douleur au ventre a fini par se calmer au km 8. J’ai pu reprendre sur une bonne allure.
À la bifurcation du semi, aux alentours de 10K, tout allait de nouveau bien et j’en ai bien profité. La température commençait à monter, mais très supportable. Le terrain était relativement plat, le sentier large et je croisais des gens en scooter, chars à bœuf ou voiture à cheval. Et puis vers les 12K le chemin s’est rétréci et j’ai couru seule pour 1 ou 2km. A un moment j’ai croisé un japonais qui avait retiré chaussure et chaussette et je me suis arrêtée pour lui donner un pansement pour ampoules. Je me suis fait un ami pour la vie!
A partir de 15 ou 16K, ça a commencé à se corser. En même temps que la température montait, déjà probablement au delà de 30, le chemin est devenu très sablonneux. Du genre où on s’enfonce bien, qui coupe tout élan et tout rebond, et qui casse bien l’allure et les jambes. J’ai du beaucoup marcher sur cette partie. Un peu avant 18K, j’ai croisé une française sympathique arrêtée à cause de crampes. Je pense qu’elle était complètement déshydratée. À la sortie du long chemin de sable, en arrivant sur une partie bitumée, vers les 20K, je l’ai vue à l’arrière d’un scooter d’un policier. Elle avait abandonné. J’ai relancé la course, mais avec beaucoup de mal car le chemin montait pas mal et la température flirtait avec les 35/36 degrés et je n’avais plus d’eau. J’ai du alterner marche et course jusqu’au ravitaillement suivant où j’ai pu remplir mes gourdes. J’étais contente d’avoir pris un gilet de trail avec poches d’eau et plein de gels. Je pense que c’est vraiment ce qui m’a permis de tenir. La température est restée très haute jusqu’au bout. A chaque ravitaillement, je prenais une bouteille pour remplir la gourde, une autre pour boire et un peu de la fin de la deuxième pour verser sur ma tête et mon cou. La montée a continué jusqu’à 25K. Je me répétais qu’il fallait au moins que j’atteigne les 30K, et qu’après il n’en resterait plus que 12, et que 12, ce n’était rien, je l’avais fait plein de fois.
J’ai fini par atteindre 30K et là, pas de bol, de nouveau du sable. Et je me rendais compte que j’avais déjà fais 5h, donc j’étais hyper juste pour le cut off. 12K en moins de 2 heures, ça allait être juste. Je me suis dit, tu as 2 fois 6K avec une heure pour chaque. Tu te traînes, mais c’est jouable, quitte à marcher vite au lieu de courir (trottiner en réalité). Je suis arrivée à 36K et là, la batterie de mon téléphone avec la musique et le coaching préenregistré m’a lâché. Mais je n’ai pas voulu m’arrêter pour charger la batterie en power bank. Chaque seconde comptait à ce moment et cela aurait été idiot de perdre 30 précieuses secondes. Les seuls arrêts seraient pour les ravitaillements et prendre de l’eau. Sur le coup de 38 et 39K, alors que le chemin longeait la route, avec pas mal de traffic quand même, y compris bus et camions, j’ai cru que je n’y arriverai pas à temps mais qu’il me manquerait un chouïa. Mais à ce point, il fallait continuer coûte que coûte. Même si j’étais éliminée, il fallait que je fasse la distance, juste pour moi. A 40K, je me suis mise à y croire de nouveau. Et puis, 2K, c’est rien. Ils ont été longs ces 2K pourtant, et en voyant la fin j’ai tout donné. J’entendais des encouragements sans les entendre et j’ai vécu les derniers mètres dans un brouillard. On m’a dirigée vers la tente des médecins pour voir comment ça allait. Je me suis allongée un peu, on m’a appliqué des pack froids, et apparemment tout allait bien. J’ai pensé à arrêter Strava juste 25 minutes après être arrivée tellement j’étais embrumée. Mais j’ai récupéré assez vite quand même par rapport à des personnes très mal en point dans la tente. Et aussi une vieille dame qui se faisait dorloter par l’équipe. 71 ans et son 238ème marathon!
Je suis classée avant dernière, à la 144ème place ( j’avais le dossard 235). 6:58:48, sur la corde mais avant le cut off! Il y a eu énormément d’abandons ou de personnes qui sont passé de full à semi.
Et maintenant, je n’en reviens toujours pas d’être arrivée au bout. Une drôle de sensation d’avoir préparé pendant plusieurs mois et c’est fait.
Avant de réfléchir à la suite, je vais travailler mes photos et vidéos. Peut être un petit montage et je vous donnerai le lien.

Cassiopée
#511743
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: zherg

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3020
  • Remerciements reçus 812

smilk a répondu au sujet : Globe-runner: Bagan Temple Marathon - CR

Bravo pour ta course ! Passer 7h dans ces conditions dantesques, il faut dire que tu n'as pas pris le marathon le plus facile :D

Maintenant repose toi bien avant de partir pour de nouvelles aventures ;)
#511746
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: K6OP

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

OVERSTIM.s – La nutrition sportive à hautes performances