Boutique Marathon - votre spécialiste running

l'importance du travail d'endurance

  • Messages : 60
  • Remerciements reçus 2

aroche a créé le sujet : l'importance du travail d'endurance

TRAILEURS, CYCLISTES , TRIATHETES .....
L'hiver venu, voilà le temps venu, de jouer au pigeon voyageur !

=>>
La leçon des pigeons voyageurs

Ceux-ci nous en apprennent beaucoup sur le fonctionnement de notre organisme pendant un effort d'endurance.

Savez-vous que dans les années 1950 des chercheurs ont identifier un lien étroit entre la pratique d'un sport d'endurance et la performance des pigeons voyageurs qui restent bien plus performant que nous en terme d'endurance !!

Le lien en être ces volatiles et nous, résident dans la teneur en mitochondries dans nos cellules musculaires.

L'équipe des physiologistes Paul et Sperling en 1952 ont exposé san équivoque possible le lien entre l'activité physique et le nombre de mitochondrie en comparant la densité en mitochondries dans les muscles des pigeons que l'on poussait à être "voyageurs" et leurs frères jumeaux qui restaient clouées dans le poulailler.

Au fil des voyages les pigeons augmentaient le nombre de mitochondries dans leurs ailes !

A l'époque l'étude à fait sourire !!

Il a fallu attendre un peu plus tard pour que se confirme dans les années 80 (Holloszy 1984) l'importance du travail en endurance pour favoriser le développement du nombre de mitochondries au sein des cellules musculaires (phénomène de la "multiplication mitochondriale" ou encore "biogenèse mitochondriale").

=>>
Les MITOCHONDRIES
le lieux dans nos muscles où se fabrique l'énergie

Ce sont en quelques sortes les "usines" à production de l'énergie dans nos cellules.

Les mitochondries sont des petites organises (organises) qui vont utiliser l'oxygène et le sucre (glucose) pour transformer le tout en énergie qui fera contracter le muscle

>> ESSENTIEL pour exploiter l'oxygène !
Si l'hémoglobine des globules rouges est essentielle pour l'apport en oxygène , ne pas perdre de vue que plus vous aurez de mitochondries plus grande sera le volume d'oxygène exploitable !

>> une capacité à se développer avec l'entraînement
Les mitochondries sont capables de se multiplier ou, au contraire de fusionner...

Le nombre de mitochondries par cellule varie selon le type cellulaire et l'activité des cellules (environ de 500 à 2000 par cellule.)


=>>
Indispensable dans les sports d'endurance

Plus l'activité des mitochondries pour créer l'énergie du muscle sera importante et plus les effort mobilisant de l'oxygène ( effort aérobie) (dominante dans les sports d'endurance) disposeront d'énergie

L'explication de l'intérêt de la filière aérobie strict pour développer les mitochondries dans nos cellules s'explique aussi par l’utilisation des acides gras qui activerait le processus de l'augmentation de la multiplication des mitochondries.


=>>
Un développement qui ne supporte pas les fortes intensités !

De récentes études (Tretter, Gaesser ....) montrent que plus l'entraînement développe une montée de la charge lactique accompagnée de déchets (ions H+) plus l'activité des enzymes développant les mitochondries est réduite.

D'où l'importance à travailler à faible intensité pour développer l'efficacité des mitochondries

Plus l'activité des mitochondries (activités des enzymes) pour créer l'énergie du muscle sera importante et plus vous serez efficace sur des efforts en endurance (comme ceux fait sur un trail ou un triathlon longue distance ou une cyclosportive)

***********************

En savoir plus sur les mirtochondries ( article avec schéma )
www.boutique-diet-sport-energy.com/les-mitochondries.html

***********************
De nombreux experts en physiologie sportive ont travaillés sur le fonctionnement des mitochondries , voilà quelques sources bibliographiques :


la fameuse étude de Paul et Sperling

>> Paul MH and Sperling E (1952)
Cyclophorase system. XXIII. Correlation of cyclophorase activity and mitochondrial density in striated muscle.
Édition : Proc Soc Exp Biol

>> Holloszy (1984)
Adaptations of skeletal muscle to endurance exercise and their metabolic consequences.
Édition : J Appl Physiol, 1984.

>> Echtay (2007)
"Mitochondrial uncoupling proteins-What is their physiological role?".
Édition : Free Radic Biol Med,

>> Tretter (2000)
Inhibition of Krebs cycle enzymes by hydrogen peroxide : A key role of [alpha]-ketoglutarate dehydrogenase in limiting NADH production under oxidative stress.
Édition : J Neurosci


>> Ali (2000)
"The lactate-dependent enhancement of hydroxyl radical generation by the Fenton reaction."
Édition : Free Radic,

>> Lin (2005)
"Metabolic control through the PGC-1 family of transcription coactivators."
Édition : Cell Metab,

Lin.J explique notamment le mécanisme de développement des mitochondries par la présence d'un coactivateur transcriptionnel (le PGC-1α. pour être plus précis).
#455093

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4550
  • Remerciements reçus 302

Air1 a répondu au sujet : l'importance du travail d'endurance

Bonjour ? Non, toujours pas ? Toujours aussi sympathique :evil:
#455099

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7525
  • Remerciements reçus 1670

jeanmarc a répondu au sujet : l'importance du travail d'endurance

+1 :sick: :sick: :sick:
#455162

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

OVERSTIM.s – La nutrition sportive à hautes performances