7 secrets pour battre votre record sur 10 km

Stoppez ces erreurs fatales qui bloquent vos chronos !

Marathon: le jour J, derniers conseils

Après de longues semaines de préparation, il serait dommage de réduire à néant les efforts consentis pour une erreur commise le jour J !

Marathon: le jour J, derniers conseils

1 - Ne changez pas vos habitudes

Le jour du marathon, pas de place pour l’improvisation. Reproduisez les protocoles testés et validés tout au long de la préparation, avant et pendant vos sorties longues du week-end ou lors des séances à allure spécifique. Cela vaut aussi bien pour le choix de la tenue et des chaussures, que pour la manière de s’alimenter avant ou pendant la course.

Conseil : Gatosport, vous permet de prendre le départ dans les meilleures conditions. D’une grande puissance énergétique, digeste et facile à préparer, Gatosport se consomme seul (1/3 à 1/2 gâteau) 1 heure avant l’épreuve. Il permet ainsi un gain de sommeil bien appréciable. Si vous êtes en déplacement, sachez que le Gatosport se prépare jusqu’à 3 jours avant l’épreuve.

2 - Donnez-vous du temps

Afin d’éviter tout stress inutile, prévoyez une marge de sécurité dans vos déplacements. Patientez quelques minutes supplémentaires dans le sas ou la zone de départ sera toujours moins stressant que de se retrouver coincé dans un embouteillage ou de devoir laisser passer les trames de métro trop bondées. Ainsi vous profiterez aussi pleinement de l’ambiance conviviale précédant le départ.

3 - Pensez à votre confort

Le temps d’attente dans les sas de départ peut parfois s’avérer long. Surtout si les conditions météorologiques sont défavorables. En cas de pluie ou de températures glaciales, restez bien couvert (vieux tee-shirt, pull) et protégez vous (un grand sac poubelle percé pouvant faire office de poncho) jusqu’au moment du départ. Contraint à devoir lutter contre le froid, il serait dommage de devoir commencer à puiser dans vos réserves alors que vous n’avez pas encore parcouru le moindre kilomètre…

Échauffez-vous …si nécessaire

Contrairement aux distances inférieures, et vu l’intensité de l’effort demandé, s’échauffer avant un marathon n’est pas indispensable. Effectuez tout au plus 10 minutes de footing à allure lente et profitez des 2-3 premiers kilomètres pour permettre à votre système cardio-vasculaire d’atteindre progressivement son niveau de rendement optimal.

> Lire la suite de l'article

{mos_fb_discuss:117}