Boutique Marathon - votre spécialiste running

garder le maillot fermé par forte chaleur

  • Messages : 60
  • Remerciements reçus 2

aroche a créé le sujet : garder le maillot fermé par forte chaleur

Faut-il ouvrir le maillot par très forte chaleur ?

La question peut paraître saugrenue et pourtant ....

Certains l'ont peut-être constaté mais sur la montée du très dure montée du Semnoz sous la très forte chaleur au Tour de France  les Froome  Nairo Quintana et Joaquim Rodriguez  avaient les maillots fermés  alors que derrière un brin en agonie on avait le maillot grand ouvert en ruiselant de sueur comme pour mieux rafraichir le goudron avec toute cette eau perdue  :S

Ok je ne suis pas une truffe la potion magique de ce brave trio ne vient pas du maillot fermé  :roll:  mais quand même .... on est chez des pros et donc tout est sous controle ( ou devrait l'être ... car lorsque j'entends des gars se plaignant d'hypoglycémie alors qu'ils étaient missionné du jour pour porter les bidons  je m'interroge ...)

Bon revenons au sujet ..

Ouvrir le maillot  permet  d'accroître l'efficacité du  refroidissement lorsque la température reste modérée , cela en favorisant la circulation de l'air au contact de la peau (principe de la convection)

Toutefois à partir d'une température de l'air supérieure à 35-37°C impliquant  une très forte transpiration  il n'est pas conseillé d'ouvrir le maillot en plein !
La sueur va juste ruiseler  sans avoir eu le temps de s'évaporer .... ce qui n'optimisera pas le rafraîchissement de l'organisme  :cry:
En quelques sorte cette perte d'eau sera  "inefficace" en terme de thermolyse
Ce qui est un peu bête car du coup vous buvez et avaler des barres de céréales  juste pour arroser le goudron !!!
Sans parler de l' épuisement  progressif de l'organisme qui dépense de l'énergie pour rien !!
Au contraire le maillot légèrement   permettra de retenir la sueur sans empêcher son évaporation .

Un coût énergétique  !!
L'évaporation d'un litre  d'eau nécessite environ 550 kcal. ( il s'agit de  Kcal de chaleur corporelle )
A quoi servent toutes ces calories ?
Juste  à faire passer l'eau de l'état liquide à l'état gazeux ( vaporisation de l'eau).
Pour faire court l'eau pour changer d'état et s'évaporer, emprunte des "calories" à la peau qui se refroidit.

En revanche, plus l'atmosphère est humide plus l'évaporation sera réduite. Elle peut devenir quasi inexistante si l'air est totalement saturé en vapeur d'eau .

il y a  une corrélation directe entre la chaleur et les puls!
La dérive cardiaque et la montée progressive de la FC sont un phénomène physiologique classique avec les fortes chaleurs.
la sudation induite par la chaleur pour compenser   l'augmentation de la température interne du corps impose  une dépense énergétique  à l'organisme .

Pour en savoir plus il faut s’intéresser à ce que l'on appelle la vasodilatation cutanée

Lorsque l'organisme doit évacuer une grande quantité de chaleur on observe en effet une augmentation du diamètre  des vaisseaux sanguins au niveau cutanée.
Cette vasodilatation est bien faite , elle va  entraîner un accroissement de la déperdition de chaleur par convection et par rayonnement. Un phénomène de refroidissement qui sera bien sûr compléter par l'évaporation de l'eau transpirée .

Cette  augmentation du diamètre  des vaisseaux périphérique  entraîne une augmentation importante du débit sanguin au niveau de la peau.
C'est cette dépense qui impose  une  sollicitation supplémentaire au   rythme cardiaque et donc une augmentation de la FC
Ce flux sanguin augmenté   va fournir  aux glandes sudoripares l'eau nécessaire à la production de sueur.

Ne perdez pas de vue que votre  débit sudoral (quantité de sueur produite par heure)  peut atteindre  1,5 l/h en phase extrême d'effort sous forte chaleur  ce qui représente environ 7g de "sel"  perdu par heure !!!
la sueur contient environ 5g/l de chlorure de sodium ( un peu moins pour un sportif particulièrement bien acclimaté à la chaleur)

L'idée ne sera pas de compenser ces pertes avec ces fameuses pastilles de sels beaucoup trop concentré pour être absorbé tranquillement par l'organisme , mais plutôt par une prise toute aussi régulière que se fait la perte pour perpétuellement garder la même concentration en sel dans le flux sanguin.


Tout est lié !!
Le sang qui circule au niveau de la peau est lui même refroidie par l'évaporation de la sueur.
Il repartira donc  vers l'intérieur de notre organisme  à une température "rafraichie"  ce qui permettra de diminuer efficacement la température dite "centrale" du corps .


La température de notre organisme
Contrairement aux idées reçues  la valeur de la température interne n'est pas uniforme dans l'organisme !
Ce n'est pas parce que l'on aura pris 37°C avec un thermomètre auriculaire ou rectal que l'on aura tapé dans le mille !

Il faut distinguer la température centrale (des  organes internes)  avec celle de ce que l'on pourrait appeler "écorce" c'est à dire la peau en particulier ultime barrière avec la chaleur de l'environnement  .

La température centrale (en pratique on l'assimile à la température auriculaire ou rectale) est assez peu affectée par la température ambiante  tant que celle-ci ne dépasse pas 37°. Au delà c'est une autre histoire !!
Hors lorsque vous pédalez ou courez en plein soleil à 14h on est en plein été bien au dessus des 37°.
N'oubliez pas que le goudron monte à plus de 60 degré ..... et que vos pédales ne sont qu'à quelques centimètres au dessus !!

La température de la peau  est inférieure à la température centrale , en revanche elle  varie fortement avec la température de l'air ambiant :
lorsque celle-ci passe de 22 à 35°C  la température moyenne de la peau passe de 30° à 34°C

la transpiration en deux mots
Il faut se rappeler que lorsque vous êtes allongé au repos complet vous éliminez  1/2 litre d'eau par 24 heures car l'air expiré par  voie pulmonaire est saturé en vapeur d'eau.
De plus  une quantité à peu près équivalente d'eau sera évaporé à travers la peau même si à la sensation  la peau reste sèche


On trouve d'excellentes études dans différents PRECIS DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL  ( ceux de l'équipe de J. SCHERRER , édition Masson ou de GUELAND du CNRS d'aix en Provence )  .
Etudes  menées dans le cadre de la médecine du travail où parfois des travaux de force sont réalisés dans des conditions de chaleurs extrême (en sidérurgie ou dans les BTP )
#252328

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7194
  • Remerciements reçus 350

jordan40 a répondu au sujet : Re: garder le maillot fermé par forte chaleur

Excellent devoir , je met un 19/20 (la présentation est moyenne) :laugh:

Très intéressant .

Comme me l'avait dit Atom lors du Bisca trail de boire des eaux plus riche en sodium car en effet je transpire énormément ce qui doit jouer sur mes problème de crampes récurrente qui arrive toujours aux alentours du 16-18 km et pareil l' autre jours lors d'une séance avec un début de chaleur arrivé au 15 ème km : crampe!
#252343

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6684
  • Remerciements reçus 13

RunningZap a répondu au sujet : Re: garder le maillot fermé par forte chaleur

Merci pour cet excellent post!

Je comprends mieux maintenant pourquoi ils gardaient leur maillot fermé B) donnant l'impression qu'ils ne souffraient pas de la chaleur!

L'évaporation d'un litre d'eau nécessite environ 550 kcal


Voilà une info intéressante qui me permet de comprendre pourquoi après 1h20 de CAP je n'ai plus de jus! Mort, cuit, fatigué, Sur une sortie longue, je perds plus de 2,5kilos voire 3 car je transpire énormément, par exemple sous le rameur de la salle de sport, il y a une marre d'eau après 20' :dry:

Pour la perte de sel, cela provoque les vomissements qu'ont certains coureur car en buvant trop d'eau pure, on va trop diluer le sel dans le sang, du coup le manque de sel va provoquer des maux de tête et nausées.

Du coup dans mon camelbak je devrais peut être y mettre une pastille de sodium ?


Merci encore, je dormirai moins bête ce soir!
#252347

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 99
  • Remerciements reçus 0

cantor a répondu au sujet : Re: garder le maillot fermé par forte chaleur

Pour toute la fin du poste, c'est très intéressant et on apprend beaucoup.
Par contre, j'ai du mal à me laisser convaincre avec : on perd plus de chaleur avec le maillot fermé. :dry:
L'argument du la sueur coule notamment :
En effet, une partie de la sueur va effectivement ruisseler peut être, mais si elle ruisselle c'est que le corps produit plus de sueur que ce qui s'évapore et puis la vitesse d'évaporation d'un liquide ne dépend pas du volume du liquide mais de la surface de contact avec l'air pas trop humide (en dessous de la pression de vapeur saturante).
Donc tant que le sportif garde une peau humide sur tout le corps je ne pense pas que les pertes d'eau réduisent le transfert thermique.

Pour pinailler aussi, pour les 550kcal/L, si je ne me trompe pas ça correspond à l’énergie de vaporisation de l'eau (l’énergie à fournir pour faire passer 1L d'eau liquide à 100C à l'état gazeux) et du coup il faut ajouter 1kcal par degré qui sépare la sueur de 100C (au niveau de la mer). et du coup ça doit plutôt être 600kcal/L.
#252355

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4550
  • Remerciements reçus 302

Air1 a répondu au sujet : Re: garder le maillot fermé par forte chaleur

cantor écrit:

Pour toute la fin du poste, c'est très intéressant et on apprend beaucoup.
Par contre, j'ai du mal à me laisser convaincre avec : on perd plus de chaleur avec le maillot fermé. :dry:
L'argument du la sueur coule notamment :
En effet, une partie de la sueur va effectivement ruisseler peut être, mais si elle ruisselle c'est que le corps produit plus de sueur que ce qui s'évapore et puis la vitesse d'évaporation d'un liquide ne dépend pas du volume du liquide mais de la surface de contact avec l'air pas trop humide (en dessous de la pression de vapeur saturante).
Donc tant que le sportif garde une peau humide sur tout le corps je ne pense pas que les pertes d'eau réduisent le transfert thermique.

Pour pinailler aussi, pour les 550kcal/L, si je ne me trompe pas ça correspond à l’énergie de vaporisation de l'eau (l’énergie à fournir pour faire passer 1L d'eau liquide à 100C à l'état gazeux) et du coup il faut ajouter 1kcal par degré qui sépare la sueur de 100C (au niveau de la mer). et du coup ça doit plutôt être 600kcal/L.

D'ou l'interet des boissons energetiques, qui contiennent des mineraux et des glucides , pourr les sorties par temps chaud.
#252366

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

OVERSTIM.s – La nutrition sportive à hautes performances

Migration Joomla effectuée par HOB France Services