Votre spécialiste running

LCHF, low carb, cétogène.

  • Messages : 539
  • Remerciements reçus 133

Luc29 a répondu au sujet : LCHF, low carb, cétogène.

Je decouvre ce sujet suite au post sur l'allimentation lors des trails long.
J'avais lu un article sur le sujet dans un jogging internnational ou endurance trail. J'ai été assez surpris voir septique.
Franchement, je ne vous comprend pas. Je m'explique, pourquoi achetez vous vos produits au supermarché? Y'a le marché a disposition avec des produits de la ferme du coin, la poissonerie du port d'a côté (je suis breton, c'est plus facil que pour un Alsacien), un paim bio avec la farine du champ d'a côté et du moulin du village. Je suis un fervant defenseur du marché, des fermes, des produits bio et de proximité.

J'ai remarqué que vous avez fait l'effort de mieux choisir vos produits, peut être que le secret est là. De bon produit pour une machine bien alimenté non?
#492185

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1729
  • Remerciements reçus 337

manooweb a répondu au sujet : LCHF, low carb, cétogène.

Luc, je ne suis pas certain que ce soit qu'une question de produits plus ou moins naturels/bons mais bien aussi d'un équilibre alimentaire en fonction des besoins physiologiques de la machine et également de sa réaction par rapport à la dite alimentation.

Il ne s'agit pas seulement de manger "bon" mais aussi de manger "bien".

Ensuite faire 0 glucides, je ne pense pas que ce soit la solution - je suis loin d'être calé sur le sujet et de mettre renseigné sur le sujet - mais comme je le disais c'est les excès qu'il faut proscrire.

Donc supprimer radicalement et totalement quelque chose - comme les glucides - est un excès.
#492226

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3256
  • Remerciements reçus 890

smilk a répondu au sujet : LCHF, low carb, cétogène.

@Luc : bien sûr que c'est mieux de manger bio et local, personne ne te dira le contraire, mais ce n'est pas le sujet ici.

@Manoo : peut-être que l'excès a été au contraire l'introduction de sucres/féculents durant ces dernières décennies, qui est concomitante avec la spectaculaire augmentation des maladies métaboliques.
0 glucide, c'est quasiment impossible à faire. Seule une alimentation type celle des inuits l'hiver le permet. Il faut savoir que même les légumes verts contiennent des glucides.

Ceux qui suivent strictement une alimentation LCHF déterminent un plafond de glucides à ne pas dépasser chaque jour. Il n'y a donc pas d'aliment interdit, juste des choses à adapter en fonction de son objectif. Après en fonction des aliments qu'on ingère, le plafond est plus ou moins vite atteint.

Encore une fois, il n'est pas question de dire à chacun de manger de telle manière ou telle manière. L'idée du post est juste de parler de ce type d'alimentation qui est méconnues mais qui pourra peut-être en intéresser certains ;)

Pour les anglophones, une conférence intéressante d'un pilier du LCHF, Tim Noakes.
#492232

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1729
  • Remerciements reçus 337

manooweb a répondu au sujet : LCHF, low carb, cétogène.

@benjamin
Dans la plupart des aliments il y a des glucides.

Les féculents ont toujours existé - au moins depuis que l'homme a commencé à se sédentariser - mais surement pas mangés en excès comme aujourd'hui.

Le vrai problème est le sucre (glucose / saccharose) ajouté comme exhausteur de goût et qui devient alors une substance addictive.
On n'est plus habitué à manger des choses plus "salés" ou amer et les industriels agroalimentaires ont changés les comportements pour satisfaire leur modèle économique sous couvert que les gens sont pressés et n'ont plus le temps de cuisiner.

C'est comme le sel (chlorure de sodium), à la base le sel est un conservateur sûrement pas là pour en mettre partout dans l'alimentation comme le sucre. Tout comme le sucre, nous n'avons pas nécessairement besoin de rajouter du sel dans notre alimentation surtout du chlorure de sodium.
Le besoins (petite quantité) en sel minéraux ne se limite pas au seul sel que l'on connait et on en trouve également dans pas mal d'aliments et même dans l'eau.

Mais bon tu as raison c'est un peu un autre débat.

Merci pour la vidéo :)
#492241

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 539
  • Remerciements reçus 133

Luc29 a répondu au sujet : LCHF, low carb, cétogène.

Je viens de lire la publication sur ce regime allimentaire. Elle est assez vieille (1924) et c'est a la fac de medecine que je l'ai trouvé.
Dans la publication, les auteurs parleent d'un regime concu pour les epilepsies chez des enfants. Bon, j'ai pas tout compris au sujet de l'epilepsie car c'est une forme particulière. L'objectif étant d'alimenter le cerveau en énergie car ces enfants n'ont plus de transporteur glucidique. La publication a été réalisé dans un cadre hospitalier. Après recherche, ce régime est toujours utilisé dans un cadre hospitalier ou centre pour épileptique.
Il y a bien une amélioration au niveau de la pression artérielle mais niveau cholesterol, c'est pas le top.

On est a des années lumières d'un régime de sportif.
Franchement, il m'a l'air vraiment dangereux ce régime, j'espère que ton medecin te conseil et te suis de près. Il ne faut pas jouer avec ce genre de detournement de régime. Il a été conçu et développé pour des malades pas pour des sportifs.

Petit lien d'allo docteur en francais:
www.allodocteurs.fr/alimentation/regimes...-cetogene_20855.html
Avec la publication scientifique qui va bien et dont parle allodocteur:
Lv M, Zhu X, Wang H, Wang F, Guan W. Roles of Caloric Restriction, Ketogenic Diet and Intermittent Fasting during Initiation, Progression and Metastasis of Cancer in Animal Models: A Systematic Review and Meta-Analysis. PLoS One. 2014 Dec 11;9(12):e115147. doi: 10.1371/journal.pone.0115147. eCollection 2014.
Et la thèse de Virgine Longo qui rappelle très bien page 10 et 11 avec le rappel des publication des années 20 sur l'utilisation de ce régime dans cette pathologie:
www.google.fr/url?sa=t&source=web&rct=j&...GZZMQlvKf4Vs5jHYQEKZ
#492270
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: manooweb

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3256
  • Remerciements reçus 890

smilk a répondu au sujet : LCHF, low carb, cétogène.

Luc29 écrit: Je viens de lire la publication sur ce regime allimentaire. Elle est assez vieille (1924) et c'est a la fac de medecine que je l'ai trouvé.
Dans la publication, les auteurs parleent d'un regime concu pour les epilepsies chez des enfants. Bon, j'ai pas tout compris au sujet de l'epilepsie car c'est une forme particulière. L'objectif étant d'alimenter le cerveau en énergie car ces enfants n'ont plus de transporteur glucidique. La publication a été réalisé dans un cadre hospitalier. Après recherche, ce régime est toujours utilisé dans un cadre hospitalier ou centre pour épileptique.
Il y a bien une amélioration au niveau de la pression artérielle mais niveau cholesterol, c'est pas le top.

On est a des années lumières d'un régime de sportif.
Franchement, il m'a l'air vraiment dangereux ce régime, j'espère que ton medecin te conseil et te suis de près. Il ne faut pas jouer avec ce genre de detournement de régime. Il a été conçu et développé pour des malades pas pour des sportifs.

Petit lien d'allo docteur en francais:
www.allodocteurs.fr/alimentation/regimes...-cetogene_20855.html
Avec la publication scientifique qui va bien et dont parle allodocteur:
Lv M, Zhu X, Wang H, Wang F, Guan W. Roles of Caloric Restriction, Ketogenic Diet and Intermittent Fasting during Initiation, Progression and Metastasis of Cancer in Animal Models: A Systematic Review and Meta-Analysis. PLoS One. 2014 Dec 11;9(12):e115147. doi: 10.1371/journal.pone.0115147. eCollection 2014.
Et la thèse de Virgine Longo qui rappelle très bien page 10 et 11 avec le rappel des publication des années 20 sur l'utilisation de ce régime dans cette pathologie:
www.google.fr/url?sa=t&source=web&rct=j&...GZZMQlvKf4Vs5jHYQEKZ


Merci pour la thèse, c'est très intéressant, d'autant plus qu'il y a assez peu de ressources francophones.

Attention quand même à parler des mêmes choses. Le LCHF n'est pas forcément du cétogène.
Le régime cétogène évoqué dans ce que tu as dit précédemment est vraiment un cas extrême (je pense qu'on est à moins de 10g de glucides/j) et à but thérapeutique. La cétose doit être forte et prolongée pour bénéficier des effets sur la maladie. Aucun écart n'est permis.

On est très loin de ce que je pratique personnellement. Je ne compte pas les glucides des légumes, m'autorise quelques fruits, etc...
Dans un but sportif ou de bien-être, on a quand même bien plus de latitudes.

Pour l'intérêt sportif, je te renvoie vers les liens du post de présentation, notamment l'ITW du Dr Phinney.

Sinon, un témoignage intéressant (je l'avais mis en 1ère page du post mais le lien ne fonctionne plus) :
www.contrepoints.org/2017/03/05/282945-t...tation-lchf-cetogene

Concernant le cholestérol, des reportages intéressants (Arte et France5) :

#492289

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 172
  • Remerciements reçus 40

blorent a répondu au sujet : LCHF, low carb, cétogène.

Je me permets d’intervenir un peu a contrepied. Même si il est peut-être intéressant de fortement limiter / se passer de glucides pour la santé (encore que, on a évolué pendant des dizaines de milliers d’années pour manger de tout, et il semble que ces 30 dernières tout le monde veut enlever qqch, viande, glucides, graisses, tout y est passé), d’un point de vue performance sportive les preuves sont unanimes que c’est tout-à-fait inadapté. En effet ne plus manger de glucides va augmenter la capacité a utiliser les graisses comme carburant (fatalement, il n’y a plus que ça), mais il ne faut pas confondre fat burning et performance (ce que pas mal d’études sur le sujet prennent comme raccourci). La filière glucidique sera toujours plus rentable, et en mangeant LCHF le corps perd la capacité d’utiliser correctement les glucides, et donc on finit par priver le corps de sa vitesses la plus haute pour prendre une comparaison automobile.

Une autre façon de voir la chose : on peut considérer que les meilleurs athlètes du monde ont les meilleures méthodes (nutrition, entraînement,..) par un simple effet d’émulation et de mimétisme, une espèce de mini évolution en quelque sorte. Et aucun des tops marathoniens du monde ne mange LCHF, il y a même une corrélation entre la quantité de glucides ingérée pendant un marathon et le classement (toutes autres choses étant plus ou moins égales évidemment, je n’irai pas plus vite que Kipchoge en mangeant plus de carbs que lui :-) )

Même si un régime LCHF permet d’améliorer le fat burning, ce qui est bien tant pour la santé que pour la performance en endurance, il y a d’autres moyens pour ce faire sans pour autant se priver de sa filière la plus rentable et performante. Par exemple en gardant un régime plus équilibré tel qu’utilisé par la majorité des coureurs élites du monde, mais en incorporant régulièrement des entraînements sur des stocks de glycogene à plat.

Ci joint un article sur le sujet (que j’ai relu avant de répondre ici, vous retrouverez sans doute quelques idées telles quelles) 8020endurance.com/think-a-low-carb-high-...running-think-again/
#492353
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Mathers, kamoulox69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3256
  • Remerciements reçus 890

smilk a répondu au sujet : LCHF, low carb, cétogène.

Merci pour ton intervention.

Quand tu dis "d’un point de vue performance sportive les preuves sont unanimes que c’est tout-à-fait inadapté" ou "il y a même une corrélation entre la quantité de glucides ingérée pendant un marathon et le classement", je suis intéressé de voir les études auxquelles tu fais référence.

Quand à l'article que tu as mis, je suis complètement d'accord avec. Faire une étude sur un changement d'alimentation et étudier l'évolution d'un 5 km en 3 semaines, ça ne peut pas avoir valeur de preuve.
Pour devenir "fat adapté", c'est-à-dire ayant un corps optimisé pour brûler du gras, il faut plusieurs mois de cétose. D'après ce que j'ai lu, il faut compter 6 mois pour re-devenir compétitif après une baisse de performance pendant la période d'adaptation. Donc une étude s'intéressant sur une évolution seulement sur quelques semaines sera forcément incomplète. Et encore là, on parle de personnes étant en cétose la plupart du temps. Pour quelqu'un low carb s'autorisant un peu plus de glucides, il faut sûrement envisager une légère recharge pour les grosses séances ou les courses.

Je pense aussi que l'intérêt d'une alimentation LCHF est proportionnel avec la durée et l'intensité de course. Si on parle performance pure (à poids égal, entraînement similaire avant/après changement d'alimentation), je doute qu'on gagne beaucoup sur un 5 ou 10km, le stock de glycogène présent au départ de la course suffit amplement à finir.
Sur une course plus longue où on doit s'alimenter, le fait d'être un bon brûleur de gras permet de réduire ses apports, c'est un gros confort. Je n'ai pas vu d'étude sur le gain pour un marathon, mais ça a été prouvé sur des ultra. Ca paraît logique, faire un effort et digérer en même temps, c'est pas terrible...

Sinon, on peut aussi parler de l'exemple de Froome (je sais pas si ç'en est vraiment un vu les dernières nouvelles...) qui suit une alimentation LCHF depuis 6 ans. Durant la période hors course, il a une alimentation très pauvre en glucides qui lui permet d'être un bon brûleur de gras et qui l'aide à s'affûter. En période de courses, il recharge en glucides, non pas pour tenir la distance, mais simplement en prévision des fortes intensités d'effort à fournir sur les fins d'étapes (notamment en montagne).
#492396

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9702
  • Remerciements reçus 1203

secalex a répondu au sujet : LCHF, low carb, cétogène.

Il est dommage que j'ai perdu de vu l'article sur l'alimentation de kenyan qui de manière naturelle sont très proches du LCHF.
L'article parlait effectivement d'optimiser la filière lipidique et ils ont d'ailleurs des seuils aérobie plus élevés que la moyenne.
Pendant le marathon les glucides ingérés ne servent qu'à maintenir la glycémie sanguine et ne sont pas "restockés" dans les muscles donc trop de glucides est inutile.
Sachant que pour des temps de course jusqu'à 1h30 aucun apport n'est utile, pour les élites jusqu'à 2h30 il ne va pas leur falloir grand chose pendant la course.

Le LCHF est effectivement plus adapté à l'endurance et pas gênant pour les efforts courts où un stock normal de glucides est suffisant.
La surchage glucidique est à mon sens une hérésie car pour stocker 1g de glucide il faut 3g d'eau de mémoire.
Donc un stockage de 400g de glucide c'est environ 1.2kg d'eau en plus.

Les glucides c'est un peu le nitromethane des belles caisses de fast and furious.
L'être humain est à la base lipo adapté et pour cela il suffit de voir le stock de graisse viscérale même chez les sportifs les mieux affuté.
Le stock de graisse d'environs 6/7kg sur une personne normale représente à la louche 48 000 kcal à dépenser grosso modo 6 marathons.
Notre corps à la base était fait pour manger des aliments non transformés et surtout de la viande et des fruits issus de la cueillette.
Le régime initial de l'être humain était pauvre en glucide et le corps n'a pas besoin d'apports en glucides pour fabriquer des glucides...

Nous sommes juste allés contre notre nature pendant des siècles et le choses vont revenir dans l'ordre.

Depuis que je me suis fortement rapproché du LCHF, la seule chose qui est certaine c'est que je ne change rien à mon alimentation avant les grosses séances et avant les courses.
Pour les séances jusqu'à 2h je pars à jeun et sans rien, cela sans aucune perte de performances.
#492405

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11
  • Remerciements reçus 6

MDL19 a répondu au sujet : LCHF, low carb, cétogène.

Les kenyans sont de gros consommateurs de glucides (ugali, sucre pur, fruits..)
Il ne jurent presque que par ça et avoisine les 8g/kg de poids de corps.
#492412

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Votre nutrition sportive sur marathon