7 secrets pour battre votre record sur 10 km

Stoppez immédiatement ces erreurs fatales qui ruinent vos progres sur 10 km !

Test Mizuno Wave Ascend 8

En partenariat avec Boutique Marathon, Cyril a testé pour nous la chaussure de trail Mizuno Wave Ascend 8 Homme.Voici le compte rendu de son test.

  • Mizuno Wave Ascend 8

Notre testeur

Cyril

Pseudo: pablo_cg

38 ans

Poids : 70kg

Taille : 1m80

Nombre de séances : 3

Distance(s) de prédilection : 20-40 km trail

Performances

Marseille-Cassis : 01h47

Ses 3 modèles « références »

1 Mizuno Wave Ascend 7

2 – Mizuno Wave Cabrakan 4

3 - Asics Fuji Trabucco

Conditions du test

Ce test s’est déroulé dans le cadre le cadre de la reprise de l’entrainement, dans le massif des calanques de Marseille, très exigeant pour les semelles (abrasion, stabilité…).

Compte rendus des séances test

Séance 1

Footing de 50 mn

Détails

Footing de 50 mn à 70-75%FCM


Durée : 50 min

Distance : 8 km

Type de sols : route, sous-bois, DFCI et très caillouteux

Conditions météo : mitigé, froid, terrain encore humide de la pluie matinale

Bilan

Confort: 4/5

Amorti: 3/5

Souplesse: 3/5

Stabilité: 5/5

Impressions générales

Avant la sortie

- La semelle est rigoureusement la même que celle de son aînée, des crampons en forme de X, qui devraient bien résister au calcaire agressif des calanques. Le mesh est très aéré, le laçage est étonnant, asymétrique. J'imagine pour une meilleure tenue du pied. La couleur est sympa et discrète (version bleu et noire). cela me convient parfaitement. La chaussure est assez légère, 315g en 42,5.

- Pour une chaussure de trail, il y a très peu de protection avant (un peu de tissu plastifié souple), et rien sur les côtés… Il va falloir être précis. L’arrière de la chaussure, lui, est assez bien renforcé et le pied maintenu très correctement.

Pendant la sortie

- Sortie de récupération, donc footing tranquille. Le trajet permet de passer sur pas mal de sols différents.

- Sur bitume, à cette vitesse, on a l’impression de « taper » la route. Il y a assez peu d’amorti sur l’avant, et on a tendance à courir un peu plus sur l’avant du pied avec cette semelle, qui est assez rigide. Cela incite un peu à accélérer.

- En descente sur bitume humide, lorsque la vitesse augmente, on a l’impression de moins taper malgré l’arrivée plus violente au sol, et l’amorti se fait finalement ressentir. L’accroche est très bonne sur le bitume mouillé. Je ne glisse pas. Les appuis sont francs.

- Sur les autres sols, c’est super : bonne accroche, la chaussure est stable. Mais en même temps, je n’allais pas vite.... Je n’ai pas trop pu me rendre compte de l’effet du laçage asymétrique, il faudra tester ça dans une descente technique.

- La chaussure est confortable, stable. L'avant semble un peu plus fin qu’avant malgré la même semelle. cela me convient bien. J’ai de la place pour mon pied un peu large. L’ensemble semble un peu rigide à cette vitesse.

Note globale

Séance 2

Sortie longue en nature

Détails

Sortie longue Calanques, parties roulantes, montées/descentes à forte/très forte pente. Allures de « footing rapide » lorsqu’il est possible de courir.

 

Durée : 2h15

Distance : 116 km

Dénivelé: +600m

Type de sols : sentiers techniques

Conditions météo : mitigé, assez froid

Bilan

Confort: 5/5

Amorti: 3/5

Souplesse: 4/5

Stabilité: 5/5

Impressions générales

- Avec ce type de sortie, la chaussure devient bien plus agréable, car la vitesse augmente un peu. Les parties techniques passent très bien. On est très stable, y compris dans les descentes en pierriers. Par contre, les protections très légères se font sentir. Il faut regarder où on met les pieds, car les rochers qui frottent le bord de la chaussure se font sentir directement sur le pied. Ca peut faire mal. Cependant, malgré plusieurs heurts avec des pierres acérées, si on ressent le choc, le tissu survit sans accroc. Même pas de griffure.

- La semelle est assez rigide pour aider dans les montées faites sur l’avant du pied et se sentir stable. Mais on ressent bien plus la souplesse sur les sols irréguliers. Le relief du sol se fait sentir, tout en étant bien maintenu. J’aime bien ça, on se sent en sécurisé. L’accroche est toujours aussi bonne, quel que soit le revêtement (sentier terreux, pierriers…). L’amorti n’est quand-même pas son fort, même si ça se sent moins que sur le bitume.

- Je ne comprends toujours pas l’intérêt du laçage asymétrique. Je ne me sens pas maintenu différemment. Peut-être que quelqu’un de plus expérimenté sentirait une différence ? En tout cas ça ne génère aucun gène, aucun problème d’échauffement, d’ampoules… Cette chaussure est toujours très confortable

Note globale

Séance 3

Séance de côtes longues

Détails

Footing de 15 mn suivi de 4 fois 2mn en côte moyenne avec récupération en redescente . Pour finir, 15mn de footing.

 

Durée : 50 mn

Distance : 7,1 km

Type de sols : chemin sous-bois, sable et pierres

Conditions météo : beau

Bilan

Confort: 5/5

Dynamisme: 5/5

Stabilité: 4/5

Impressions générales

- Cette fois-ci, l’allure augmente. La chaussure est plus dans son élément. Comme elle est légère, avec sa semelle avec sa plaque au milieu, on n’a pas du tout d’impression de lourdeur. Ca donne envie d’envoyer. On se positionne très naturellement sur le devant du pied pour accélérer. La position plus arrière devient moins confortable.

- Par contre, j’ai toujours un problème avec le laçage asymétrique. J’ai eu du mal sur cette séance à bien doser la force de laçage. Du coup, l’avant n’était pas assez bien maintenu, contrairement à la séance précédente. Je pense que ce n’est qu’une question d’habitude, je verrai sur la prochaine séance.

- Cependant, même avec des lacets finalement mal serrés, ça reste assez stable

Note globale

Séance 4

Séance de côtes courtes

Détails

Footing de 10 mn + 4 séries de 2 x 1 mn en côte courte(R=3 mn en redescente)puis 10 mn de footing

 

Durée : 50 mn

Distance : 6,3 km

Dénivelé: +160m

Type de sols : chemin sous-bois, sable et pierres

Conditions météo : pluie

Bilan

Confort: 5/5

Stabilité: 5/5

Dynamisme: 5/5

Impressions générales

- Dans ce type de séance, la Wave Ascend semble dans son élément. On est sur des ressorts. Elle est très dynamique, légère… toujours confortable et confirme l’impression sur les côtes longues. Plus ça va vite, mieux elle fonctionne.

- Malgré le terrain mêlant des sols différents (sable, terre humide, pierres), on accroche toujours très bien, c’est parfait.

- Cette fois-ci, j’ai fais plus attention au laçage, ça va mieux. L’habitude commence à venir, mais ça reste encore ‘bizarre’ sur les sensations.

 

 

Note globale

Bilan - Synthése

En chiffres

Nombre de séance : 8
Kilomètre total : 79,2 kms
Dénivelé: 2885m

Impressions générales

- Ces chaussures me conviennent très bien. Le chaussant est assez large pour mes pieds. Elles sont légères et très dynamiques, ce qui les rend adaptées aux fractionnés. A allure trop lente ou sur bitume, elles « tapent » un peu, mais comme elles sont très confortables, très stables et bien amorties, les sorties longues vont bien. La dernière sortie de 3h avec me fait confirmer ce confort.

- Le manque de protections, en particulier sur les côtés, oblige à être vigilent et concentré, sous peine de se faire agresser le pied par les rochers. Le tissu va résister, mais ça peut faire mal. Obilgation de regarder où on met les pieds !

- Le tissu laisse le pied très aéré, mais en contrepartie laisse passer l’eau (bon, du coup, il l’évacue bien aussi…). Il est très résistant aux agressions extérieures.

- Le laçage est particulier, mais à partir de la 5e sortie, j’ai trouvé le bon compromis. Je ne suis malgré tout pas persuadé que ça amène grand-chose en stabilité ou tenue de chaussure.

- La semelle résiste très bien aux roches très abrasives des calanques, tout en étant très accrocheuse, même en terrain humide. (sur rocher humide, ça glisse quand-même…), boueux et par forte pente en montée ou en descente.

- Par rapport à des Asics Trabucco, elles ont un chaussant plus large, ce qui m’évite les ampoules. Par rapport aux Mizuno Wave Cabrakan, elles sont bien plus dynamiques et légères (mais elles ne sont pas étanches), et surtout la semelle résiste bien mieux (les autres ont à peine tenu 200km avant de partir en morceaux). Elles sont plus légères que les 2 modèles. Enfin, par rapport à la génération précédente, les Ascend 7, c’est assez similaire, mis à part le laçage et la moindre protection.

Note générale

Fiche technique Mizuno Wave Ascend 8

Profil

Pour le coureur de poids léger à moyen (jusqu'à 80kg) à foulée neutre ou pronatrice, à la recherche d'une chaussure de trail légère et souple pour une pratique du trail de manière occasionnelle.

Usage

Entraînements sur chemins toutes distances. Convient pour les compétitions trails toutes distances.

Points forts

Une chaussure de trail polyvalente appréciée pour son accroche sur terrain gras et sa souplesse sur sol dur. Idéale pour les courses natures de moyenne distance et marche nordique.

Poids

325 gr en pointure 42

Prix de vente conseillé

110 €

Où trouver la Mizuno Wave Ascend 8

Les chaussures de running Mizuno Wave Ascend 8 sont disponibles chez notre partenaire Boutique Marathon

{mos_fb_discuss:54}

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair ?