7 secrets pour battre votre record sur 10 km

Stoppez immédiatement ces erreurs fatales qui ruinent vos progres sur 10 km !

Test Mizuno Wave Enigma 3

En partenariat avec Boutique Marathon, Raphaël a testé pour vous la chaussure de running Mizuno Wave Enigma 3 Homme.Voici son compte rendu.

  • Mizuno Wave Enigma 3 Homme

Notre testeur

Raphaël - Acera

31 ans

1m81- 85 kgs

Nombre de séances par semaine: 3

Distance(s) de prédilection : deux années sur 1500m, puis montée progressive sur semi-marathon.

Performances

1500m : 6'35” (2013)

6,8km : 44'39 (2012)

10km : 1h02'52 (2013)

15,2km : 1h49'04 (2013)

Ses 3 modèles « références »

1 – Asics Gel-Pulse 3

2 - New Balance 1080 v2

Conditions du test

Ce test s’est déroulé dans le cadre de sa préparation pour les Foulées du Tram (15,2km) à Nantes, en vue d'une montée sur semi-marathon.

Compte rendus des séances test

Séance 1

Footing de 45 mn

Détails

Footing de 45 mn à 70-75%FCM


Durée : 45 min

Distance : 5,75 km

Type de sols : 2/3 route et 1/3 chemin

Conditions météo : beau et chaud

Bilan

Confort: 3/5

Amorti: 4/5

Souplesse: 3/5

Stabilité: 5/5

Impressions générales

- Dès la première mise aux pieds, j'ai eu l'impression d'une chaussure rigide sans amorti. Cela est en fait dû à une plaque rigide dans la semelle. Quelques pas de course dans la rue suffisent pour s'apercevoir que l'amorti est bien présent. Cette sensation est au début assez déconcertante, sans être désagréable. On a en quelque sorte l'impression de marcher en talonnette et l'on s'excuse d'avance auprès des voisins du dessous, mais la mise en train ne se fait pas dans l'appartement ! Après tout, une paire de chaussures est faite pour sortir de chez soi...

- Les deux cents premiers mètres sont particuliers. On ressent beaucoup ces plaques dans les semelles et cela favorise des appuis sur l'avant et le milieu du pied. Le maintien du pied est très bon et donne l'impression de ne faire qu'un avec la chaussure. Cet aspect est d'ailleurs renforcé par la plaque. Cette sensation pourrait faire croire qu'il n'y a pas d'amorti mais, heureusement pour moi qui ne suis pas léger, l'amorti est bien présent !

- Nous avons ensuite une sensation de légèreté accentuée par un dynamisme très présent. L'amorce par le talon est toutefois un peu trop rude. Je ne suis pas rapide, en temps normal, il me semble que ma foulée attaque plutôt par le talon, ça a été alors compliqué pour moi d'oublier cette sensation de rigidité (sensation qui disparaît sur terrains plus meubles).

- Je mise donc beaucoup sur ma prochaine séance de qualité où je serai plus positionné sur l'avant du pied.

Note globale

Séance 2

Travail de fractionné à 85-90%FCM

Détails

Footing de 45’ suivi de 3 fois 10' à 85-90%FCM avec R=3'

 

Durée : 1h05

Distance : 8,85 km

Type de sols : mi-route, mi-chemin

Conditions météo : beau

Bilan

Confort: 4/5

Dynamisme: 5/5

Stabilité: 5/5

Impressions générales

- « Toc-toc, bonsoir mes voisins, je m'en vais courir... » Décidément, j'ai l'impression de marcher en talons, du moins, le bruit de mon pas y fait écho...

- Un peu comme lors de ma première séance, mes premières foulées semblent taper le sol. Certes un peu moins qu'avant mais tout de même, je me pose la question : en sera-t-il de même lors de mes accélérations (fulgurantes à 6'15''/km) ?

- La mise en train est agréable et donne envie d'accélérer. Cela tombe bien car c'est le moment d'y aller !

- Je suis très satisfait par la tenue de mon pied, je ne fais aucun effort d'attention particulier à la pose. Que ce soit sur chemin ou sur route, j'ai l'impression que mes pieds sont en sécurité. De plus, je me sens un peu plus projeté que d'habitude vers l'avant ce qui donne une impression de dynamisme (même si objectivement je ne suis pas rapide, j'ai l'impression de l'être et c'est bien cela qui m'importe...). Ces chaussures me semblent bien stables (un peu moins sur les parties en graviers ce qui paraît plutôt logique).

- Cependant, je ressens encore cette impression de rigidité au niveau du talon. Peut être ne suis-je pas assez rapide, je ne dépasserai pas les 10km/h durant cette séance.

Note globale

Séance 3

Sortie longue

Détails

Sortie longue d'1h40 dont 3 fois 15' à 80-85%FCM avec R=2'

 

Durée : 1h40

Distance : 13,7 km

Type de sols : route vallonnée

Conditions météo : nuageux, un peu de vent

Bilan

Confort: 5/5

Amorti: 4/5

Stabilité: 5/5

Souplesse: 4/5

Impressions générales

- Je m'attendais à taper du pied durant toute cette sortie longue... Et bien non ! Force est de constater que je n'ai pas du tout été gêné par ces fameux talons qui me paraissaient un peu haut. Tout ce passe pour le mieux sur ce parcours que j'ai choisi entre autre pour son aspect vallonné. Il y a des bonnes côtes qui m'obligent à réduire ma foulée tout en gardant la cadence et des descentes, sollicitant beaucoup les quadriceps d'une manière dont j'ai peu l'habitude, qui me forcent à rester vigilant et insistent sur l'utilité des amortis bien présent (contrairement à ce qu'on pourrait croire avec cette fameuse plaque dans la semelle).

- Tout se passe bien donc mais j'attends la suite où passée l'heure de course je m'imagine taper fort sur les talons à cause de la fatigue.

- Passée une heure de course, tout se passe bien, 1h10, oui mais encore... 1h15... Mes différentes fractions à 80-85 % de FCM se déroulent sans encombre. J'en suis même très satisfait car je tiens sans difficulté 6'30''/km (c'est de bonne augure en vue des foulées du Tram à Nantes.

- La légèreté des chaussures (comparée à mes anciennes paires) compense la fatigue de la fin de séance, notamment en ce qui concerne le retour au calme, il m'a semblé moins laborieux que d'habitude sur des longues séances de ce type.

Note globale

Séance 4

Séance de VMA

Détails

Footing de 30’ + 2*8*(30''-30'') à 105 % de VMA + 10' de retour au calme

 

Durée : 1h05

Distance : 7,5 km

Type de sols : route

Conditions météo : Pluise et vent (de nuit)

Bilan

Confort: 4/5

Stabilité: 5/5

Dynamisme: 5/5

Impressions générales

- J'ai eu un peu d'appréhension avant de faire cette séance, les conditions n'étaient pas optimales (sauf pour les extraterrestres qui adorent le vent de face et la pluie qui leur gifle le visage...). Les séances VMA ne sont pas forcément mes préférées et, en y ajoutant un vent plutôt fort en bord de mer, certains doutes s’immiscent insidieusement... Comment les chaussures vont-elles réagir sur un sol mouillé ? D'autant plus qu'il fait nuit, il va falloir être prudent et veiller à ne pas mettre les pieds n'importe où !

- La mise en train se déroule sans aucune difficulté. Comme d'habitude, j'aime courir sous la pluie : me réchauffer progressivement tout en restant au frais grâce à une pluie fine qui régule ma température corporelle est un réel plaisir. Et oui, je fais parti de ces extraterrestres qui adorent affronter les éléments climatiques et qui jouent avec... Super, il pleut ! Allons donc courir...

- Suite à 25' d'échauffement en endurance fondamentale, j'effectue 10' d'éducatifs pour faire monter progressivement les fréquences cardiaques et permettre à mon cœur d'anticiper des changements brusques d'allure (talons-fesses, montées de genoux, jambes tendues, lignes droites progressivement accélérées, etc).

- Je suis rassuré. Les appuis sont bons et, malgré la pluie, les chaussures accrochent très bien. La pluie n'étant donc plus une difficulté, il va falloir jauger l'effort en fonction du vent qui sera donc LA variable de cette séance (je débute face au vent pour influencer mon mental : la dernière fraction se fera avec le vent dans le dos!

- La première série passe sans problème, mes appuis sont stables et confirment une bonne accroche au sol tout en restant très dynamiques. C'est plutôt lors de la seconde série que les choses se corsent (ça aurait été trop facile d'être parfaitement bien durant l'intégralité d'une séance de VMA...). Je commence à fatiguer et à chercher mon souffle dès la troisième fraction. Lorsque j'ai le vent dans le dos, j'essaie de considérer cela comme de la récupération (récupération à 105 % de VMA mais récupération tout de même ! C'est beau de jouer sur le mental, oublions d'être trop terre à terre, envolons-nous, devenons aérien. La VMA courte donne des ailes...).

- Toutefois, lorsque que le vent est de face, nous cherchons d'autres stratégies... Ici, j'étais heureux d'avoir à tester cette paire de chaussures et d'avoir laissé au placard mes vieilles Asics (confère mes modèles de chaussures « références ») de 320g. Tout en subissant la fatigue de cette séance, je sens bien que ces chaussures plus légères m'aident énormément à mettre un pas devant l'autre. Je suis moins défaitiste, la séance est difficile (comme d'habitude) mais à aucun moment je n'ai songé à l'abandonner (et ça, ce n'est pas souvent...).

- Cette séance de VMA courte confirme donc mes impressions concernant le dynamisme et la stabilité de ces chaussures. On se sent maintenu et soutenu (ce qui joue beaucoup sur le mental).

Note globale

Bilan - Synthése

En chiffres

Nombre de séance : 6
Kilomètre total : 61 kms

Impressions générales

- Comme je me l'étais imaginé en magasin, ces chaussures me semblent convenir particulièrement bien aux séances de qualité telles que les VMA ou les séances à allure spécifique.

- J'ai été plus étonné de me rendre compte de leurs qualités sur les longues séances (Sortie longue et course).

- Je ne l'ai pas développé ici mais j'ai aussi testé ces paire de chaussures sur deux courses différentes : un 10km qui reste, pour moi, une course intense (et où j'ai battu mon record! En 1h02'52'') et un 15.2km (1h49'04'') dans le cadre de ma montée progressive sur semi-marathon. J'y vois ici le reflet de ce test ; d'une part ces chaussures sont légères et dynamiques pour s'utiliser lors d'un effort intense et, en plus, elles tiennent la route pour des efforts plus long où elles arrivent parfaitement à se faire oublier. Sans remettre totalement en cause les qualités de mes anciennes paires de chaussures, je note tout de même que cette nouvelle paire est bien plus légère que mes anciennes Asics Gel-Pulse 3 et tout de même plus dynamiques que mes New Balance 1080 v2.

- Enfin, et cela est sûrement dû au fait que je découvre la marque Mizuno, je me suis très bien habitué à cette plaque qui semble rigide de prime abord. Cela n'est peut être qu'une impression mais je pense qu'elle participe grandement au dynamisme et à la stabilité de la foulée et, après quelques séances, nous ne sommes plus du tout étonnés (sûrement ai-je modifié, sans trop m'en rendre compte, ma foulée pour qu'elle soit moins axée sur les talons et plus vers l'avant).

Note générale

Fiche technique Mizuno Wave Enigma 3

Profil

Pour le coureur à foulée neutre (et/ou à tendance supinatrice) recherchant un modèle de chaussures de course à pied offrant le confort et la stabilité, même sur les plus longues distances, pour des entraînements réguliers à intensifs.

Usage

Idéal pour les entraînements intensifs et compétitions toutes distances sur routes et chemins stabilisés.

Points forts

Ce modèle offre un déroulé du pied tout en souplesse, une stabilité optimale et un amorti performant du talon à l’avant du pied. Les encoches de flexion sur la semelle extérieure permettent de garantir un dynamisme optimal et la technologie U4IC (Euphoric) d’améliorer les performances de l’amorti.

Poids

310 gr en pointure 42

Prix de vente conseillé

160 €

Où trouver la Mizuno Wave Enigma 3

Les chaussures de running Mizuno Wave Enigma 3 sont disponibles chez notre partenaire Boutique Marathon

{mos_fb_discuss:54}

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair ?