Connection
course à pied running trail
Actu Tribune libre Chaussures de running minimalistes

Chaussures de running minimalistes


Chaussures de running minimalistes

Voilà plusieurs mois que de nombreux sites internet ou blogs, que la plupart des revues spécialisées running et au trail communiquent sur un nouveau type de chaussure: les minimalistes.

S’agit-il d’un épiphénomène permettant de faire du buzz médiatique, ou est-ce une approche vraiment intéressante pour le coureur ? Question à laquelle je vais tenter de répondre en reprenant les arguments avancés par les adeptes de ce type de chaussures.

Courir avec des chaussures minimalistes permet d’obtenir une foulée plus efficace

Aucune étude n’a permis de prouver que courir avec des chaussures minimalistes permet d’améliorer ses performances en compétition. A volume et contenu d’entrainement équivalent, pas de gain de performance significatif en compétition. Or seule la performance réalisée en compétition permet de valider si les différentes options prises par le coureur le rend réellement plus efficace en course….

Certaines études « biomécaniques » mettent en avant que le fait de courir avec des chaussures minimalistes permet d’obtenir une reprise d’appui par la « plante de pied ». Pourquoi pas. Mais où le raisonnement ne tient plus la route, c’est lorsque les défenseurs du minimalisme préconisent qu’il fasse réduire la longueur de la foulée. Faite l’expérience avec une paire de chaussure de running « classique » légère et réduisez la longueur de votre foulée. Vous tendrez aussi vers ce même résultat…

Il existe bien des solutions pour rendre sa foulée réellement plus efficace. La plupart des entraineurs en club d’athlétisme les connaissent. Cela passe par la pratique d’exercice de préparation physique générale et spécifique, par la réalisation d’éducatifs « athlétiques », par la programmation de séance de côtes. Autant d’exercices qui permettront de rendre la foulée du coureur plus efficace. Travail que réalisent tout au long de l’année les coureurs « élites » pris pour modèle par les promoteurs du minimalisme….Mais réaliser tout ce travail prendra beaucoup plus de temps que d’enfiler une paire de running….

Courir avec des chaussures minimalistes réduit les risques de blessures

Internet a pour avantage de pouvoir suivre des coureurs sur plusieurs mois. On peut ainsi lire régulièrement leurs compte-rendus, leurs retours d’expériences, mesurer leurs progrès, vérifier si des coureurs « minimalistes » sont à l’abri – ou non - de blessures … Mais là pas de preuve que le minimalisme permet de réduire les risques de blessure, de régler les problèmes biomécaniques des coureurs. J’ai pu constater que proportionnellement, les coureurs minimalistes se blessent autant que les runners « classiques »

A moins d’être identifiée comme une personne ayant de gros problèmes biomécaniques (trés faible pourcentage de coureurs), les blessures en course à pied sont dues à une convergence de plusieurs facteurs. A commencer par un entrainement mal adapté à son potentiel et à son niveau du moment (en terme de volume et d’intensité) et par une hygiène de vie peu en concordance avec les exigences de la course à pied (alimentation peu adaptée, mauvaise hydratation, manque de sommeil, ect..). Une pratique régulière des étirements permet aussi de minimiser les risques de blessures.

Existe-il un exemple d’athlète célèbre et adepte du minimalisme

Abebe bikila (Ethiopie) est à coup sur le coureur « minimaliste » le plus célèbre. En 1960 il gagna le marathon des Jeux Olympique à Rome en courant pieds nus. Ce jour-là, il réalisa un chrono de 2h15mn16 (record du monde). Quatre ans plus tard il conquit à nouveau le titre olympique en 2h12mn11, mais cette fois-ci – pour des raisons financières -chaussé d’une paire de running. Il serait hasardeux de vouloir comparer deux performances distantes de quatre ans (conditions de course et parcours différents, quelques évolutions dans son entrainement,…). Mais à priori le fait de mettre une paire de running ne l’a pas handicapé…

Mon point de vue

A titre personnel, je suis de plus en plus convaincu que le vrai minimalisme continuera à s’adresser à un nombre restreint de coureurs. Ce type de pratique répond davantage à une approche « philosophique» et « écologique » de la pratique de la course à pied. Ce choix est tout à fait respectable. D’ailleurs étant jeune, j’adorais - après une séance de piste - retirer mes « pointes » et effectuer mon footing de récupération pieds nus sur la pelouse. L’été je continue à apprécier les footings pieds nus le long de la plage, sur le sable mouillé. Mais il s’agit de footings très cool où seule la notion de plaisir et de bien-être prévaut. Aucune finalité de performance à travers une telle pratique.

Je suis en total désaccord quand certains se risquent à affirmer que minimalisme est LA solution pour progresser et/ou régler les soucis mécaniques. Pour moi, seul un entrainement vraiment adapté au coureur et le respect de certains principes de base (progressivité, importance de la récupération, bon dosage qualité/qualité) permettent réellement de progresser dans la durée.

Le minimalisme m’apparait plutôt comme un phénomène mode, une belle opportunité pour les marques de communiquer ou pour certains internautes de « buzzer ». Les derniers modèles soi-disant minimalistes sortis par certaines marques ne font que renforcer mon opinion. Il devient de plus en plus difficile de faire la différence entre une paire de running hyper légère réservée à la performance et une chaussure soi-disant minimaliste. Je n’évoquerai pas ici le prix de ces chaussures qui n'a rien de minimaliste….On est bien loin de la seule et véritable pratique minimaliste : courir pieds nus ou uniquement avec une membrane de protection comme pour les Fivefingers Bikila (modéle présenté sur la photo en début d’article)

 
Discutez de...
Discutez de (6 posts)
Re: Chaussures de running minimalistes
Jan 29 2012 21:06:42
AtomHeart écrit:
Pourtant, les coureurs "classiques" s'équipent de chaussures en fonction de leur foulée, qu'ils soient supinateurs, universels ou, comme c'est souvent le cas, pronateurs, justement pour limiter le risque de blessures.
Là aussi je conseille aux coureurs de rester très prudent avant de s'orienter vraiment vers un modèle supinateur ou pronateur. S'ils ont vraiment des soucis, mieux vaut partir sur un modèle universelle et se faire faire des semelles adaptées à son pied.

Or, sauf erreur de ma part, les chaussures minimalistes ne proposent aucune solution de ce point de vue puisque leurs semelles ne sont que de "vulgaires morceaux de caoutchouc" qui perdent tout leur intérêt si c'est pour rajouter ensuite une semelle orthopédique !
Le seul véritable intérêt du " courir pieds nus "réside justement dans la possibilité pour le pied reprendre contact avec le sol sans aucune contrainte mécanique liée à la chaussure. Dans pas besoin de semelle orthopédique
Mais je parle bien du courir pied nu ou juste avec une "membrane " de protection. Je ne parle pas de l'ensemble des chaussures "originales" que l'on range dans la catégorie "minimaliste" , alors qu'elles n'ont rien de minimaliste quand on observe l’épaisseur de certaines semelles....

Est-il envisageable par exemple que les problèmes de TFL soient plus fréquents chez les minimalistes pronateurs ?
Pour les coureurs "pieds nus" la logique voudrait que les risques soient moindre. Par contre pour les coureurs "minimalistes", les risques sont aussi présents qu'avec une paire de running classiques
#145349
Re: Chaussures de running minimalistes
Jan 26 2012 21:00:11
Friand de tous ces trucs j'ai tenté l'aventure du minimalisme

J'ai opté pour les Skechers GoRun.
Pas la marque la Plus connue mais les différents articles que j'ai lu sur cette chaussure m'ont convaincu.
Elle pèse 190g en 45,5 et sa forme concave "oblige" à attaquer médio pieds

Après plusieurs sorties avec dont un 10km (celui de Nice courru en 37'50) et une spécifique marathon (celle de lundi dernier) je suis plus que satisfait.
Les sensations sont vraiment top et je me régale avec. Je vais d'ailleurs les essayer sur SL prochainement

Aussi j'ai l'impression que mon rendement s'améliore avec ces chaussures et que j'en tire bénéfice avec les autres.
Ma foulée semble plus dynamique

Par contre ce modèle ne convient pas trop sur les sorties en EF pure; il faut courir à bonne vitesse pour en ressentir les effets

Je vous tiendrai au courant
#144834
Re: Chaussures de running minimalistes
Jan 26 2012 20:15:04
Merci pour cet article.

Plutôt que de s'arrêter à minimalisme vs non-minimalisme, la question qui m'intéresserait plus et j'oserais essayer si j'avais un peu de cash pour acheter des paires "comme ça, pour essayer", ce serait effectivement des chaussures type adizero.

Etant assez léger pour ma taille : 181cm/68kg, les chaussures un peu plus légères m'intéressent. Non pas tant pour leur poids que pour le talon relativement bas. La sensation d'avoir un talon assez haut et une chaussure plongeante a tendance à me gêner, donc ce serait peut-être une solution.

@Gilles j'ai lu sur le site que tu avais adopté (en 2010) les adizero Boston sur toutes les séances. Est-ce encore le cas ? Qu'en as tu pensé sur la durée ?
#144829
Re: Chaussures de running minimalistes
Jan 26 2012 07:58:03
Merci Gilles pour cet article fort instructif.

Globalement, je partage ton avis sur le minimalisme qui est avant tout un gros coup marketing de la part de certaines marques (dont l'une des principales, italienne, n'avait auparavant pas grande légitimité dans le monde de la course à pied). A l'image de l'exemple pris par Vlad, le principe de "avoir moins pour aussi cher voire plus" prouve bien que l'intérêt majeur de ces chaussures est avant tout financier... pour les fabricants...

Il me semble toutefois qu'il y a un point sur lequel le minimalisme peut offrir un avantage : C'est sur la qualité de la foulée. Avec des chaussures classiques, moins dynamiques, l'attaque se fait pour la majorité des coureurs par le talon. Avec des chaussures minimalistes, qui n'ont aucun amorti, il n'y a pas d'autre choix que d'attaquer par le milieu de pied sinon, c'est la blessure assurée. Par la force des choses, le coureur est donc contraint de dynamiser sa foulée et de la rendre plus naturelle, comme s'il était pieds nus... Bien sûr que l'on peut arriver à améliorer sa foulée par des exercices d'éducatifs tout en conservant des chaussures avec un vrai amorti mais les chaussures minimalistes obligent à être rigoureux de ce coté là en n'offrant aucune autre alternative. Quand on n'est pas un stakhanoviste de la course à pied, l'argument peut être séduisant.

Cette remarque m'amène d'ailleurs une question : Tu écris dans ton article que faute d'études sérieuses prouvant le contraire, le taux de blessures est sensiblement le même entre les coureurs minimalistes et les autres. Pourtant, les coureurs "classiques" s'équipent de chaussures en fonction de leur foulée, qu'ils soient supinateurs, universels ou, comme c'est souvent le cas, pronateurs, justement pour limiter le risque de blessures. Or, sauf erreur de ma part, les chaussures minimalistes ne proposent aucune solution de ce point de vue puisque leurs semelles ne sont que de "vulgaires morceaux de caoutchouc" qui perdent tout leur intérêt si c'est pour rajouter ensuite une semelle orthopédique ! Alors, y a-t-il un risque d'utiliser ces chaussures fréquemment ? Est-il envisageable par exemple que les problèmes de TFL soient plus fréquents chez les minimalistes pronateurs ?

Au delà de ce point, tu as évoqué l'ensemble des objections soulevées à l'encontre du minimalisme, laissant d'ailleurs à penser qu'une fois l'effet de mode estompé, ces produits n'intéresseront plus qu'une très faible minorité de coureurs.
#144682
Re: Chaussures de running minimalistes
Jan 26 2012 07:47:27
Ce qui me laisse dubitatif c'est que les chaussures minimalistes n'ont pas d'amorti alors qu'il est préconisé d'avoir des chaussures, à la base, pour amortir les chocs et minimiser le risque de blessure.

Je ne pense pas que si l'on court avec des chaussures minimalistes des SL de 1h20 ou bien plus pour les marathoniens sur route ou terrain dur, cela contribue à préserver les articulations et les muscles...

Comme vladimir, j'opte pour un compromis entre légereté et amorti, des chaussures de 275gr me conviennent très bien en séance d'EF mais je ne prendrais pas le risque de mettre du trop léger dont du minimaliste sous peine de voir les risques de blessures augmenter...En plus si le prix, lui, n'est pas minimaliste, je n'en vois pas l'intérêt, autant courir pieds nus sur sol souple!
#144679
Re: Chaussures de running minimalistes
Jan 26 2012 07:06:49
+1.
Après avoir essayé de faire le tour de la question sur le net ,je reste plutôt dubitatif sur les résultats qui sont difficilement "prouvables".

Ca sent l'effet de mode lié à la tendance écolo/bio du moment.Mais paradoxalement ,comme pour le bio, le prix n'est pas minimaliste .

A l'heure ou une paire de running bourrée de technique frôle les 200e , j'ai du mal à croire qu'une paire plus simple ne soit pas significativement moins chère.

J'ai donc pour ma part choisi une option intermédiaire, à savoir privilégier des chaussures ayant le meilleur compromis entre légèreté et amorti , compte tenu de mon gabarit (69kg) les prix n'atteignent pas des sommets .Sans faire de pub je cours entre autre avec de NB890 revlite et des adizero XT ( environ 270g) .

Article très instructif en tout cas.
#144665

Nos partenaires

Boutique marathon

Courir360

OVERSTIM.s – La nutrition sportive à hautes performances

Magazine Zatopek

fermer la fenetre

11 secrets de la course à pied

Votre Livre GRATUIT par Email Dés Maintenant





Vos données restent confidentielles
et aucun spam ne vous sera envoyé

11 SECRETS DE
COURSE A PIED


Votre Livre GRATUIT par Email dès Maintenant

*Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

News

solde running

partager