Connection
  • Textiles running trail

    Textile running

  • Chaussures running trail

    Chaussures running

  • Soldes running trail

    Dépassez vos limites

  • La nutrition sportive à hautes performances

    Overstim.s

  • Cardiofréquencemétres

    Montre GPS

  • Chaussures running trail

    Zatopek

Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?

Trail des Gorges:Trail: I try It and I hate It!!!
(0 lecteur(s)) 
Aller en basPage: 12
SUJET: Trail des Gorges:Trail: I try It and I hate It!!!
   30/05/12 à 23:06 #171155
1h18
Expert Boarder
Messages: 116
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Trail des Gorges:Trail: I try It and I hate It!!!
Comme dirait mon ami Gégé, enfin alias Mr Go : « amis sportifs, bonsoir (ou bonjour, suivant l’heure à laquelle sera lu ce message)! »

Eh bien moi qui croyais connaître la discipline du Trail, je me suis bien trompée!
Et selon les spécialistes, le Trail des Gorges de l’Ardèche (version 10km) était allégé, comparé à l’année dernière !
Il est vrai que le tracé a changé pas moins de 3 fois (je crois) la semaine précédant la course et de ce fait, le dénivelé n’était pas aussi important qu’initialement annoncé. En revanche, étaient bien présents, les monotraces, les murs, les marmites, les falaises, le sable et les galets, beurk, beurk !

Oui maintenant que je connais, je peux le dire ce n’est pas pour moi ce type de course, je l’ai même répété en boucle lorsque j’étais à flanc de falaise à m’agripper à la roche avec pour consigne d’avancer sans réfléchir (ce qui pour un sportif est normalement assez facile à respecter)mais là bizarrement mon cerveau de poisson rouge avait envie de travailler et m'envoyait des clignotants).

Bref revenons à la course et ses conditions :

En ce dimanche ensoleillé, nous étions 7/10eme de la team crapahute à prendre le départ , 2 sur le 40km, 1 sur le 23 et 4 sur le 10.
Vous l’aurez compris, dans l’ordre des frapadingues : Sergio, Pierre, JY, Jérôme, Marc, Règ et moi.
Une belle journée en perspective (enfin une humidité équivalente à celle de la crapahute 2011!!! ) avec au bout l’idée d’attendre l’arrivée du 23 puis partir pique-niquer avec la marmaille sur le bord de l’Ardèche et ensuite encourager l’arrivée des 40 !

Elle avait bien commencé, puisqu’Ii faut dire que je suis partie très confiante un peu boostée du fait de la présence de mon lièvre et quelque peu enthousiasmée par l’espèce de bonimenteur situé au km4 !
En effet, juste avant de prendre le départ je retrouve Chantal (adepte de ce type de course qui m’avait permis de passer sous l’heure à la course des sources, souvenez-vous…) et je me dis, youpi, vu qu’elle est là, je m’accroche à ses baskets.
Elle met comme d’hab tout l’humilité qui sied à ses performances soulignant que le WE précédent elle avait fait les 16,7 de Chusclan et donc que le fatigue se faisait ressentir dans les pattes. Rappelons que c’est une V2 et qu’elle a fait un podium, rien que ça ! Même si elle ajoute immédiatement ensuite qu’en même temps il y avait peu de coureurs !

Les « 40 », sont déjà partis depuis plus d’une heure, le « 23 » a déjà démarré lorsque Marc, Mr GO, Règ et moi, faisons notre petit tour de chauffe dans les ruelles du village. Notre bonne humeur ne laisse pas les gens indifférent, il faut dire que Jérôme (qui avait assisté une heure plus tôt au départ des 40, car il avait une photo de groupe à faire, qu’il a raté d’ailleurs et n’a pu faire qu’un portrait...) et Marc, débattaient sur les tenues vestimentaires de Serge et de Pierre. Marc se souciant des tétons fragiles de Sergio : avait-il pensé à mettre des sparadraps ? Pierre, avait lui tout le corps quasiment strappé, entre la cheville qui vrille et les épaules fragilisées par le frottement régulier du sac, s’était scotché les épaules, le bas du dos. Bref un grand moment de conversation!

Un petit bonjour à toutes nos connaissances, nombreuses en ce dimanche matin, c’est l’avantage de courir à moins de 15 min de chez soi (enfin 25 min en voiture Marco), vous connaissez presque tout le monde. Rien que de Saint-Alexandre nous étions 9 ! (allez-y comptez les alexandrins, pour trouver les 9, je vous assure j’ai posé sur un papier avant d’inscrire le chiffre).

Ligne de départ et top c’est parti, mon lièvre lance la cadence et va vite, un peu vite mais je me dis:" accroche ses baskets "; elle se retrouve au niveau de mon mari et courre à sa vitesse, je lève alors le pied,... non je ne peux pas lui faire ce coup-là et puis je sais, pour sortir régulièrement avec lui, que nous n’avons pas la même vitesse.

Sortis du village et hop première monotrace, 1er bouchon…Un peu déçue du manque de fairplay de certains concurrents (et pour le coup concurrentes) qui marchent dès le premier kilomètre, ne se poussent pas malgré les : » pardons, excusez-moi » et vous oblige à faire des embardées risquées, pour avancer.
Mon lièvre est en forme, elle double remonte, on accélère un poil, et puis premiers murs, premières escalades et ce sera comme cela pendant près de 4 km…
Arrivée en haut nous voilà sur le plateau, paysage agréable mais zigzags hyper fatigants, on se croirait dans les file d’attente des manèges, on serpente mais c’est assez court, donc difficile d’accélérer, d’autant plus que le parcours est truffé de racines, donc il faut regarder ses pieds mais aussi devant car beaucoup de branches.
Une fois sorties de ce labyrinthe, j’avais doublé mon lièvre qui commençait à fatiguer et nous voilà face au commissaire de courses, qui tel un bonimenteur annonce la couleur :
« - n°52 (c’est moi), le 51(c’est mon mari, ok c’est le pastis aussi, mais avant tout ce jour-là c’est Marco) est juste devant !
-Vous êtes à 3 min du 1er et la 4eme féminine.
-Dans moins d’un kilomètre : ravito ! »
Mieux qu’un super gel, me voilà booster à fond les ballons et je me mets donc à… Accélérer, nous sommes sur le plateau, visiblement les montées sont derrières nous et nous allons donc maintenant pas tarder à descendre, j’aaaacccccccccééélèèèèèèèrrrrrrrrrrrrreeeeee donc ! Mais pas n’importe où: En descente !

Résultat : mauvais appui, glissade avec le cocktail : pente + vitesse= Roulé-boulé ! Bravo, Mme 1h18 ! Superbe chute, la jambe droite entièrement râpée, les paumes des mains arrachées, une douleur sur l’os du bassin, mais bien évidemment à la question posée par mes compagnons du moment : ça va ? Je réponds fièrement : « oui, oui, rien de grave !!! « Au moment où je me relève, je vois passer un troupeau et je me fais doubler, adieu la place n°4, adieu les 3 min du 1er, pfffff !!

Un expert de la discipline, en profite pour me glisser un conseil : il ne faut jamais accélérer en descente, c’est trop technique ! Ok merci ! Il faut dire que l’équipement était sous-évalué pour la discipline, les Asics universelles s’avèrent inadaptées pour ce type de terrain. J’ai compris, grâce à la douleur à l’intérieur des mains pourquoi j’avais vu les pros partir avec des sortes de mitaines, elles m’auraient été utiles !! Ah c’est beau de vouloir assortir le short au tshirt, aux chaussettes aux soutifs et à la culotte mais ce n’est pas très efficace contre les glissades sur les cailloux !

Et pendant tout ce temps, je me dis, le temps ne passe pas vite, le km5 n’arrive toujours pas et le ravito non plus ! Moi qui comptais encore plus sur lui pour pouvoir rincer mes mains…Le ravito était en fait inexistant !
Un vrai bonimenteur je vous dis ce commissaire de course ! Car, non seulement il n’ y avait pas de ravito sur cette distance, mais en plus, objectivement je ne vois pas bien comment je pouvais n’être qu’à 3 minutes du 1er. On a visionné la vidéo et nous sommes partis dans le bon tiers de la fin de la course, même si on a remonté pas mal de monde on ne s’est pas approché aussi près des premiers ! Ce n’est pas possible ! les bouchons du départ étaient bien verrouillés…

Enfin, cette chute va calmer mes ardeurs par la suite et la descente s’avèrera plus pénible que la montée. Impossible de courir, obligée de vérifier chacun des appuis…Bref, arrivés en bas de la grotte, la dizaine de coureurs que nous sommes, hésitons quelques minutes sur la direction à prendre, nous finissons par retrouver les repères et voilà, c’est parti pour une course au milieu des roches et des marmites, un vrai casse-tête pour trouver le bon chemin !

Le paysage est splendide, vraiment rien à redire toutefois je n‘en ai absolument pas profité, agrippée que j’étais, à la falaise, concentrée sur mes appuis, un peu crispée suite à ma chute du début!
Et paralysée par le vertige, bon ok la hauteur était ridicule, mais impossible dans ces cas de se contrôler…

Sortie des gorges et arrivées sur la partie sable, galets, gazon et route…Petite accélération pour le sprint final, les enfants sont là, mon mari vient d’arriver, ils m’encouragent, je me retourne, lève les bras et leur souri, oubliant de lever les pieds, il y avait un put…de bon sang de bonsoir de dos d’âne à la c…, je manque de peu de me vautrer à un mètre de l’arche !
Le speaker annonce « et voici le n°52, Mme 1h18 qui a failli chuter juste avant l’arrivée ! » Bon ok, tout le monde ne l’avait pas vu, pas besoin d’insister !!!

Arriverons ensuite Règ et Mr Go.
Nous attendrons ensuite pendant plus d’une heure si ce n’est pas deux, sous un soleil de plomb, monsieur JY de son 23 km digne d’un super stage commando, apparemment !
Nous sommes partis tous ensemble pique-niquer et vers 13h nous avons commencé à guetter l’arrivée de Serge et Pierre…Après quelques minutes et quelques gouttes (le temps s’est mis à virer, normal il y avait Pierre,) voilà nos deux compères, contents d’être arrivés eux aussi, est tout aussi mitigé sur la discipline !!!!

Conclusion : ch’suis contente de l’avoir fait, mais je ne pense pas recommencer, en tous les cas si jamais je cède, je veillerai à être équipée correctement pour éviter de se retrouver limite comme une touriste en tong sur des rochers ! je prefere les courses dites "nature" aux trails, trop techniques et pas assez roulant!

C’est toujours aussi plaisant de pouvoir partager avec le plus grand nombre ces épreuves et d’échanger, ensuite notre ressenti sur la course !
Un grand merci à Mme GO et à la maman de Mr Go qui ont géré la marmaille, nous permettant de prendre le départ ensemble Mr et Mme 1h18!
Un clin d’œil au bonimenteur du kilomètre 4 !
Félicitations à tous les participants engagés sur la course. Gégé, la prochaine fois emporte ton équipement complet : gourde, chocolat, gels et PQ !
Chapeau bas aux 40 ! Mais aussi au 23 ! Vraiment ce n’est pas pour moi !
Bravo à mon amour, il a fait un super temps ! Ok il avait la montre lui !!

Et vivement la prochaine… « M-M » avant The Crapahute !!!
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   31/05/12 à 10:25 #171181
bat
Platinum Boarder
Messages: 568
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Trail des Gorges:Trail: I try It and I hate It!!!
Toujours un plaisir de lire tes CR.

Même si la course ne s'est pas bien passée

C'est pas ça qui va me motiver pour me mettre au trail
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   31/05/12 à 11:05 #171183
acera
Golden runner's
Messages: 3880
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Trail des Gorges:Trail: I try It and I hate It!!!
Merci pour le CR.

C'est clair que dit comme ça, ça ne donne pas envie mais j'imagine que c'est à essayer au moins une fois dans sa vie...
(pour toi, c'est bon, c'est fait! )
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   01/06/12 à 01:00 #171246
MrGO
Junior Boarder
Messages: 25
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Trail des Gorges:Trail: I try It and I hate It!!!
Félicitations à Mme 1h18 pour son trail et son CR !

Je vous ferai part de mon ressenti sur ce trail dès demain.

Mr GO
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   01/06/12 à 10:02 #171262
Pyrèntrail
Platinum Boarder
Messages: 402
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Trail des Gorges:Trail: I try It and I hate It!!!
Félicitation pour ta course, après lorsque tu dis que ce genre de course n'est pas pour toi, le trail des Gorges de l'Ardèche reste (sur toutes distance) particulièrement technique.
Je ne sais pas si c'était ton premier trail, mais ne prend pas celui là comme référence.

Bonne récup et remet toi vite de ta glissade
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   01/06/12 à 13:18 #171284
1h18
Expert Boarder
Messages: 116
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Trail des Gorges:Trail: I try It and I hate It!!!
Merci pour le compliment!
En conclusion: la course s'est bien finie car l'after est toujours un moment sympathique!!
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   01/06/12 à 13:26 #171288
1h18
Expert Boarder
Messages: 116
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Trail des Gorges:Trail: I try It and I hate It!!!
Pyrèntrail écrit:
Félicitation pour ta course, après lorsque tu dis que ce genre de course n'est pas pour toi, le trail des Gorges de l'Ardèche reste (sur toutes distance) particulièrement technique.
Je ne sais pas si c'était ton premier trail, mais ne prend pas celui là comme référence.

Bonne récup et remet toi vite de ta glissade



Merci, c'est vrai que vu sous cet angle, ma décision de ne pas refaire un trail un jour, n'est pas totalement arrêtée.
Objectivement je pense avoir bien gazée, si on compte le temps passé à marcher, à me relever ou à avancer...J'ai mis 1h11 au Chrono!
Et je frôle le podium!! 4eme des V1 sur!!
La prochaine fois je resterai accrochée aux baskets de mon mari, il a fini je crois 1ere féminine, si je ne m'abuse!
Enfin c'est sympa, je touche un peu à tout (sur de courtes distances toutefois ).

La prochaine course est le Marvejols-Mende, encore différent...Et là je ne vise rien si ce n'est finir sans être cramoisie!
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   01/06/12 à 13:28 #171289
1h18
Expert Boarder
Messages: 116
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Trail des Gorges:Trail: I try It and I hate It!!!
MrGO écrit:
Félicitations à Mme 1h18 pour son trail et son CR !

Je vous ferai part de mon ressenti sur ce trail dès demain.

Mr GO


Oui, oui avec impatience on attend ce CR, s'il pouvait être complété de quelques photos qui ont circulé juste avant la course...
Allllllllleeeeeeeeeeezzzzzz GOooooooo!!!!!!!!
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   01/06/12 à 22:26 #171343
sergio30130
Platinum Boarder
Messages: 1307
graphgraph
Personne n'est connecté Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Trail des Gorges:Trail: I try It and I hate It!!!
Bravo Mme 1h18, vous avez fait encore une fois un beau CR qui clôture en définitive une belle course.

Pyrentrail a raison : vous vous êtes attaqués à un trail particulièrement technique, ce qui n'est pas forcément le meilleur moyen de démarrer la discipline !

Je te conseille celui de Saint Paul en novembre, beaucoup moins technique et francement sympa (Mr Go l'avait couru en DS trainer l'année dernière je te rappelle !!!)

Allez, bravo à vous tous pour cette performance, je commence juste quant à moi à me remettre du 40km... C'est que ça fait tirer sur l'organisme ce genre de distance sur ce genre de terrain !
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   02/06/12 à 00:07 #171352
MrGO
Junior Boarder
Messages: 25
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Trail des Gorges:Trail: I try It and I hate It!!!
I try the trail !

Amis sportifs bonsoir !
Après lecture du CR de ma collègue et néanmoins amie Mme 1h18, il me semblait important de faire partager également mon ressenti à l'issue de ce trail afin de temporiser les propos trés durs tenus au sujet de cette discipline et laisser une lueur d'espoir à ceux qui voudraient se lancer sur un trail.

Préambule : en ce qui me concerne, c'était mon vrai 1er trail. J'avais fait celui des Truffières 19 km (Saint Paul 3 Chateaux) l'année dernière. Mais je pense que celui de l'Ardèche c'est encore autre chose.

Début des hostilités le samedi 27 mai : Je passe récupérer mon dossard. Petit problème, on ne me trouve pas sur la liste du 10km. Normal, j'avais été inscrit par erreur sur le 23 km. Signe du destin ? Et si je partais sur le 23 ? et pourquoi pas le 40 même avec Sergio et M. Plusloin ? Non je déconne même pas j'y ai pensé, j'ai demandé qu'on répare immédiatemment l'erreur et qu'on m'inscrive sur le 10km. Bon ils ont barré mon dossard pour y inscrire en gros au marqueur 10 KM au cas où je me perde.

Reste à choisir la tenue : j'ai acheté des chaussettes bleues mais mon tee shirt est vert, que faire ? Après plusieurs essais, je me résouds à ce que ma tenue soit déparaillée. Si j'appelai Monsieur 1h18 pour savoir ce qu'il va mettre ? Non il est 23h30 c'est trop tard. (ce paragraphe a pour seul objectif de capter l'attention des lecteurs de sexe féminin (oui des lectrices ! ))

Pour les baskets, j'ai pas trop le choix c'est soit les ASICS DS Trainer mais là on ne me la fait pas 2 fois, je partirai donc avec mes ASICS NIMBUS, pas trop adaptées au trail mais bon si je gagne la course promis je m'achète des baskets spécial trail (je vais me les trainer longtemps mes NIMBUS !).
Préparation de la gourde d'eau , un gel dans la ceinture et me voilà prêt pour une nuit de repos bien méritée.

Dimanche 28 mai :
Sergio passe me récupérer à 6h45. Nous voilà tous les 2 dans la décapotable avec nos blousons bleu turquoise (fournis par notre entreprise). Et bien conclusion : à 6h45, au sud de l'Ardéche, même avec une décapotable, c'est dur d'emballer avec des blousons turquoises !
Nous arrivons vers 7 h00. Sergio et M. PLusloin démarre à 7h30 pour le 40 km Ils ont l'air super motivés, c'est mieux pour 40 km. 8 heures c'est Monsieur JY qui démarre pour le 23 km (distance sur laquelle il y a le plus de participants).

Je jette un coup d'oeil sur le parcours du 10 km et là on me dit : ils ont changé le parcours à cause du niveau d'eau de l'Ardèche. Le parcours passe d'un dénivellé de 400m à 219m et nous ne traversons plus la rivière. QUOI ? Moi qui avait analysé le moindre virage du parcours avec l'application d'un Sébastien LOEB, étudié les techniques de survie en milieu hostile au delà de 300 mètres de dénivelé, passé des heures à visionner des DVD de Laure MANAUDOU en cas de chute dans la rivière.
M. et Mme 1h18 et Mme Sergio arrivent. Je les informe immédiatement des modifications de dernières minutes. Monsieur 1h18 n'en croit pas ses oreilles. "Non c'est pas possible, ils n'ont pas fait ça". Mme 1h18 rajoute avec la grâce d'Alain DELON :" Mme 1h18 ne court pas en dessous de 300m de dénivellé". Mme Sergio ne dit rien mais on sent qu'elle en a gros sur la patate et qu'elle est prête à rentrer chez elle.
J'essaie de les remotiver (ils prennent pas un peu le melon les crapahuteurs ?) : allez les gars, vous savez ce qu'on va faire, on laisse notre gourde d'eau et nos gels et on n'y va comme ça "nature", "authentique" comme le pélardon des Cévennes. C'est OK, c'est qui les meilleurs, ouais, ouais, ouais, !!!! Ouf les voilà prêts. Donc à part Mme Sergio qui fait sa boudeuse et qui veut à tout prix garder ses petites gourdes d'eau, nous posons donc notre attirail,..enfin c'est ce que je croyais. M. et Mme 1h18 avait chacun gardé, caché je ne sais où et je ne veux pas le savoir, un gel énergisant.
8h30 : Nous voilà donc tous sur la ligne de départ. Nous voulons nous rapprocher au plus près de la ligne de départ. Je citerai un grand auteur contemporain pour retranscrire cette scène "Mais qu'est ce qu'on est serré au fond de cette boîte, chante les sardines, chante les sardines" C'est parti. Ma stratégie est simple : je vais me servir de Monsieur 1h18 comme lièvre. Au bout de 150 mètres je change de stratégie, il est trop rapide. Tant pis je vais pister Mme 1h18 qui part également comme une fusée. Ben ils ont mangé quoi les 1h18 ?
km1 : 5min 26 - Super temps.... si la course ne faisait que 2 kilomètres mais là c'est un peu trop rapide.
km2 : 7min55 - Bon là c'est mieux, on attaque les monotraces et ça ralentit beaucoup, on s'arrête même.
km3 : 9min22 - de mieux en mieux - si j'avais su j'aurais pris un bouquin. Je vois Mme 1h18 qui réussit tout de même à doubler.
km4 : 7h05 - bon ça redevient un peu plus roulant. Mince , mes lunettes (vue + soleil) sont tombées. Ce n'est pas lié à la vitesse mais juste à une branche (sûrement un piège tendu par les 1h18) ! Je les retrouve de suite - Ouf : la perte des lunettes aurait été synonyme de fin de course pour moi.
Tiens Mme Sergio est juste derrière. Je souffre un peu mais bon le fait qu'on soit sur monotrace m'oblige à avancer pour ne pas bloquer les coureurs qui sont derrière moi.
"Dans moins d'un kilomètre de l'eau !" nous annonce un des organisateurs. Super !
En plus ça commence à descendre, tel un taureau andalou je fais fumer les ASICS ! J'aperçois sur la bas côté une trace de sang sur une branche. Je fais un prélèvement l'envoi au labo. Le résulat est formel : c'est celui de Mme 1h18. ça confirme mes doutes sur le fait qu'elle soit passée par là. De plus la bête est blessée donc vulnérable mais donc dangereuse. Je devrais rapidement la rattraper.
km5 : 6min22. Y a pas à dire la vitesse ça grise ! J'ai lâché Mme Sergio. Passage sous un tunnel un peu humide (que certains ont senti "tremblé"- d'ailleurs si d'autres participants à ce trail peuvent nous apporter des témoignages sur le tremblement de ce tunnel, merci de les faire parvenir à M. Plusloin) , petit jeu de jambe pour éviter l'eau et hop ça passe.
Sinon toujours pas de ravito en vue !
km6 : 5min49 c'est qui le boss ? Il faudrait quand même pas qu'il tarde pas trop le ravito. On arrive dans les gorges de l'Ardèche. Je profite de la présence du photographe pour faire quelques poses (réflexes d'un ancien top modèle) jusqu'à ce qu'il me jette des cailloux pour que je parte.
km7 : 10min25 - J'aperçois à 150/200 mètres Mme 1h18. ça sent bon le dépassement au niveau du dernier kilomètre tout ça. Mais là, tordage de cheville, je récupère de suite - mince j'aurai vraiment pu me faire mal, ça me calme, surtout que devant ça bouchonne. Elle pourrait au moins se pousser au lieu de bloquer tout le monde celle là (désolé je n'ai pas le nom ni le numéro de dossard de cette concurrente) !
km8 : 8min31: le kilomètre de la désillusion. Pour certain c'est le mur des 30 km moi c'est celui des 8 km. : j'ai compris que pour le ravito en fait y a pas de ravito et que je ne rattraperai pas Mme 1h18. Je suis mort ! On passe au bord la rivière et là je me dis "tant pis tu vas faire une brasse ou deux histoire de te rafraichir" Alors que je m'humidifais la nuque pour éviter l'hydrocution j'entends Mme Sergio qui arrive.
Si vous avez bien suivi, Mme Sergio, elle, est partie avec de l'eau. Je remettrai ma baignade à plus tard et je redémarre. Je lui demande une ou deux gouttes d'eau pour m'humecter la gorge. C'est avec un "Plutôt crever!" qu'elle répond à ma requête. Non bien sûr je plaisante. Consciente de mon état elle me propose immédiatemment de l'eau, que je refuse une première fois (la fierté de l'homo erectus mâle) mais quand elle me dit "bois sinon je jette l'eau !" je pense à tous ces pays pour lesquels l'eau est une ressource rare et je commence à fredonner "Faire des ricochets". Trève de bavardages, tais toi et bois me dit elle d'un ton qui ne lassait aucune autre issue que de m'exécuter.
km9 : 6min38 - km10 : 6min10 : Je vais donc finir le trail avec Mme Sergio avec des temps plus qu'honorables sur les 2 derniers kilomètres. ça y est l'arrivée se dessine au loin. L'idée de doubler Mme Sergio sur les derniers 500 mètres me traverse l'esprit, c'est une technique de trés haute goujaterie que je pratique habituellement avec succés et sans aucun état d'âme mais là... elle venait de me sauver d'une mort certaine par déshydratation et puis surtout j'avais plus de force.
Donc bilan : 1h14 (avec FC moyenne : 178 bpm et FCMax : 193 bpm)

Nous constatons à notre arrivée que Mme 1h18 est blessée (qu'est ce qu'elle ferait pas pour se faire soigner par des pompiers).

Donc au final, j'ai bien aimé le parcours, c'est ludique mais trés physique. Par contre il faut bien se préparer, être bien équipé (les NIMBUS, ça glisse et ça tient pas assez le pied mais d'un autre côté ce ne sont pas des chaussures de trail), PRENDRE DE L'EAU. Donc je pense que l'année prochaine je remettrai ça (mais bon 200 mètres de dénivellé de plus ça doit être costaud).

Pour la suite Mme 1h18 a tout dit dans son CR.

Super journée et félicitations à l'ensemble des participants sur les 3 parcours.

Mister GO
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
Revenir en hautPage: 12
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française: SFK

 

solde running