Connection
  • Chaussures running trail

    Zatopek

  • Textiles running trail

    Textile running

  • Chaussures running trail

    Chaussures running

  • La nutrition sportive à hautes performances

    Overstim.s

  • Cardiofréquencemétres

    Montre GPS

  • Soldes running trail

    Promo soldes

Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?

Le marathon de Paris! On le dit, on le fait!!!
(0 lecteur(s)) 
Aller en basPage: 123
SUJET: Le marathon de Paris! On le dit, on le fait!!!
   16/04/12 à 23:04 #163508
trickouze
Platinum Boarder
Messages: 904
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Le marathon de Paris! On le dit, on le fait!!!
Le Marathon de Paris, 15 Avril 2012
On l'a dit, on l'a FAIT !!
L'histoire débute, comme pour beaucoup d'entre nous, avec un pari, ou plutôt un défi... avant mes 40 ans, je ferais bien un marathon!

Mes potes ne me lâcheront pas sur ce coup là, et fidèles à notre devise du "On le dit, on le fait" nous voici engagés à 4 (Isa, Stef, Jerry et moi même) sur le marathon de Paris, le 1er Janvier 2012. Cette fois ci, on ne va quand même pas trop déconner... nous avons bien conscience que nous nous frottons à une épreuve que nous ne pourrons pas aborder en ayant fait la fête et pris une cartouche la veille!!!

La préparation va donc commencer! Nous optons pour un plan en 14 semaines au cours duquel les kilomètres et les kilogrammes vont défiler. Cette préparation est faite de hauts et bas, avec quelques moments de doutes. Jerry se blessera au pied (fracture de fatigue...) et pensera même un moment à laisser tomber. Mais être à 4 à se préparer nous permet de nous encourager et nous remotiver : ""On le dit, on le fait"!!

Au terme de ces 14 semaines, j'ai perdu 7 kilogrammes, j'ai amélioré mon chrono sur 10 km officiel (Isa et Stef aussi d'ailleurs) et je me sens plutôt bien et prêt à relever le défi. Je dois dire que les 3 dernières semaines furent assez longues, une forme de lassitude se faisant sentir.

Samedi 14 avril... la nuit a été un peu agitée mais correcte. Je pars au lycée, l'esprit n'est pas tout à fait tourné vers les 4 h de cours qui m'attendent. Quelques élèves savent que je parcours la distance mythique demain et m'encouragent: ça fait toujours plaisir!! ( +1 au prochain DS!!) . Nous prenons le déjeuner chez les beaux parents qui m'ont préparé le repas qu'il faut, je suis choyé et encouragé. Mes filles de 5 ans et 3 ans n'en ont cure... normal! J'aurai quand même droit à un gros bisou et un petit câlin de mes 2 princesses! Ensuite, la route, avec les copains et nos femmes. Jerry nous emmène à 6 dans sa voiture jusqu'à la capitale. Sur le trajet, bien sûr, nous ne parlons que de l'échéance prochaine. " tu as tes gels?", "j'ai préparé 2 gâteaux énergétiques", "tu crois qu'on part à quelle heure dans notre sas?","on doit y être combien de temps avant?", "On se met où sur le parcours pour vous voir", "on mange où et quoi ce soir"... je me fais bien chambrer aussi sur le côté scolaire de ma préparation, le respect des consignes au sujet des repas, etc... merci les potes!!! et puis nous voici arrivés à Running Expo. Il ya une file d'attente qui au premier abord nous semble interminable. Nous trichons un peu en nous intercalant au milieu. Il s'avère que l'organisation est impeccable et que nous avançons très vite. En 10 mn, nous récupérons nos dossards et le petit sac orange caractéristique du marathonien du lendemain! Direction l'hôtel. En l'occurrence, pas n'importe quel hôtel (merci Richard!!!). Le Marriot, boulevard Saint Jacques. Je ne suis jamais allé dans un tel hôtel, trop cher, mais nous serons là comme des rois! Nous nous installons pendant que notre" fan club", se réunit. Emilie et Eva rejoignent Sophie, Nico, Natie et Arnaud pour passer une petite soirée parisienne. Pour les coureurs, le repas n'est pas original: des pâtes! Dessert à l'hôtel, cake énergétique, merci Isa! Puis nous regagnons nos chambres. La fébrilité me gagne maintenant que je suis seul... je m'occupe en préparant mes affaires pour demain matin. Je me mets au lit, mais le sommeil ne viendra pas! 2h00 du matin, Emilie rentre sur le pointe des pieds, je lui annonce que je ne dors pas... elle est navrée, elle n'y est pour rien! Je me sens pourtant fatigué, cela m'inquiète et ne m'incite guère à l'optimisme. Emilie tentera vainement de m'apaiser. J'ai du dormir un peu, mais très peu, lorsque le petit déjeuner arrive.

Dimanche 15 avril: 5h50 Œufs, jambon, thé et miel, muesli et pain aux céréales. De ce côté, tout est parfait! J'enfile ma tenue, derniers encouragements d'Emilie et je rejoins Jerry dans sa chambre. Sa nuit n'a pas forcément été meilleure que la mienne et Eva semble un peu inquiète. Le stress est perceptible... "tu mets ta casquette? Tu vas pas avoir trop chaud? trop froid?..." il est temps de partir et de rejoindre Stef et Isa deux étages plus bas. Ils sont prêts et semblent avoir plutôt bien dormis. Leur chambre embaume l'Arnica... nous enfilons nos combinaisons de peintres qui feront sensation dans le hall de l'hôtel Mariott. Il est 7h50 lorsque nous nous engageons dans le métro. Au fil des stations la rame se remplit de coureurs et à 8h15, nous sommes au pied des Champs Elysées.

Nous buvons nos boissons d'attente en regagnant nos sas de départ. Isa nous quitte car elle a choisi le sas des 4 heures, choix qu'elle regrettera un peu d'ailleurs car l'attente fut un peu longue pour elle. Me voici donc au milieu des Champs Elysées avec mes 2 potes... on me l'avait dit, on ne m'avait pas menti, c'est impressionnant! La foule des coureurs est dense, l'ambiance oscille entre stress et gaieté et le speaker annonce les différents départs entre les différents intervenants. Je jette un œil sur mon cardio, 110 puls!!! Laisse tomber! On s'encourage, on se tape dans les mains on se sert dans les bras, des rythmes de Zumba déferlent des hauts parleurs, et puis c'est à nous... Le marathon, Mon marathon commence!

km 1: 05:19 (FC Moy 134, Max 143)

Jerry est juste devant moi, nous avons choisi de nous écarter un peu du peloton, sur la gauche des Champs, mon rythme cardiaque est régulier (enfin) je suis bien! Je me retourne: incroyable, une marée humaine dévale les Champs!! Quel spectacle! Je trébuche... Ok regarde où tu mets les pieds, il y a des vêtements partout, abandonnées ici ou là par les coureurs. Je me débarrasse d'ailleurs moi même d'un T-Shirt.

km 2 : 05:11 (FC Moy 143, Max 146)

La Concorde, les Tuileries, le Louvre... la culture est en marche, rapide...

km 3 : 05:11 (FC Moy 142, Max 146)
km 4 : 05:07 (FC Moy 142, Max 146)

Je suis derrière Jerry, je suis bien, mais je regarde mon temps à l'approche du 1er ravitaillement et je vais trop vite. J'avais prévu 5'25/km... je décide de laisser partir mon copain! Je bois mais je ne m'arrête pas au ravito. Je garde la bouteille en main et je décide de m'hydrater par petites gorgées.

km 5 : 05:13 (FC Moy 142, Max 144) -- Temps 26 minutes 10 secondes
km 6 : 05:18 (FC Moy 143, Max 149)
km 7 : 05:17 (FC Moy 141, Max 144)
km 8 : 05:20 (FC Moy 142, Max 150)
km 9 : 05:11 (FC Moy 144, Max 158)

Je cherche Sophie et Nico qui nous avaient donné rendez vous au km9... je ne les vois pas! Ils me diront plus tard qu'ils ont été coincés à plusieurs reprises par le métro.
2ème ravitaillement en vue. Je suis perplexe. Je me sens super bien, et mon cardio me le confirme. Mes temps sont bons, trop bons... je crains de m'être laissé emporter, peut être vais je le payer plus tard? ça commence à m'agiter les neurones... Mes pulsations me rassurent. Je décide malgré tout de lever le pied. Je reprends une bouteille, un morceau de banane et je m'hydrate consciencieusement.

km 10 : 05:23 (FC Moy 142, Max 148) -- Temps 52 minutes 53 secondes
km 11 : 05:24 (FC Moy 142, Max 153)

Je suis vraiment bien, je me dis que ma préparation a été bonne! Je profite du cadre qu'offre cette course. Paris est vraiment une belle ville. Je suis impressionné par la foule de spectateurs qui encourage tout le monde en lisant les prénoms sur nos dossards. Les différents groupes de musique qui se succèdent mettent une bonne ambiance. Cette année la mode est à la Zumba et aux rythmes brésiliens! Mais une autre musique me trotte dans la tête depuis que j'ai aperçu "la fausse montagne du bois de Vincennes, où les animaux s'emmerdent...". Bénabar m'accompagnera ainsi encore quelques kilomètres.

km 12 : 05:10 (FC Moy 143, Max 149)
km 13 : 05:10 (FC Moy 143, Max 150)
km 14 : 05:13 (FC Moy 145, Max 158)

Les bonnes résolutions sont oubliées... je suis à nouveau trop vite... mais je suis trop bien... tant pis, je me fie au cardio et on verra bien!

km 15 : 05:38 (FC Moy 143, Max 152) -- Temps 1 heure 19 minutes 32 secondes

Une bouteille d'eau, une banane et une pâte de fruit, je marche un peu pour tout ingurgiter. Première pause pipi!!!

km 16 : 05:17 (FC Moy 146, Max 159)
km 17 : 05:03 (FC Moy 145, Max 159)
km 18 : 05:05 (FC Moy 144, Max 153)
km 19 : 05:17 (FC Moy 145, Max 161)

Je cherche à nouveau, dans une foule très dense au km 19), les visages familiers... personne. Bah, pas grave je cours sans même y penser, c'est facile, trop facile, on en reparlera plus tard!

km 20 : 05:24 (FC Moy 142, Max 152)

J'ai pris le temps de boire et de m'alimenter... nouvelle pause pipi. Tout va bien, les sensations sont excellentes. Dans un coin de la tête je pense aux 3h45,... pas vraiment prévu, mais pourquoi pas? le meneur d'allure vient juste de me dépasser au ravitaillement. Allez la course commence, je déplace mon objectif moins de 4h00... à 3h45! Je suis dingue? bah oui!!

km 21 : 05:29 (FC Moy 144, Max 156)
km21,1: Semi -- Temps 1 heure 52 minutes 03 secondes : je suis dans les temps pour les 3h45 et je suis vraiment facile.

J'évacue toutes les questions et tous les doutes. Je suis cool. Je pense à mon frangin, qui m'a si souvent dit, avec raison, que j'étais un faux cool. Faudrait qu'il me voit là, la zenitude absolue!! Je regarde autour de moi... l'ambiance est au diapason de mes émotions! Le meneur d'allure est 200m devant avec un groupe compact autour de lui. Je suis plus à l'aise avec un peu "d'air" autour de moi.

km 22 : 05:12 (FC Moy 144, Max 154)
km 23 : 05:12 (FC Moy 146, Max 156)

Je crois deviner la cathédrale Notre-Dame, de loin... pas le temps de m'attarder!
Juste après un pont, virage à gauche, j'aperçois d'assez loin 2 silhouettes familières qui me font face, en surplomb, au bout de l'avenue que nous empruntons. Elles agitent des boas jaunes ... j'en suis sur maintenant, c'est Emilie et Eva!!! Elles ne m'ont pas vu, évidemment! J'agite les bras, elles ne me voient pas, je m'approche encore... ça y est, vu! Elles se mettent à crier de plus belle, je suis super joyeux de les avoir vues et entendues ! Je ne m'y attendais pas... Km23? C'était pas prévu ça...

km 23 : 05:12 (FC Moy 146, Max 156)
Tour 24 : 05:20 (FC Moy 148, Max 161)

J'aperçois toujours le meneur d'allure mais je ne m'en préoccupe pas vraiment. Je prends un peu plus de temps au ravitaillement, car je sais qu'à partir de maintenant, c'est la grande inconnue. Je n'ai jamais exploré les frontières au delà de 2h15 de course. J'étais sûr de moi jusque là. Maintenant commence une nouvelle course. Je suis encore bien frais, du moins en ai-je l'impression.

km 25 : 05:24 (FC Moy 150, Max 163) -- Temps 2 heures 12 minutes 51 secondes
km 26 : 04:46 (FC Moy 150, Max 163)

Là, le GPS est planté, la faute au tunnel. Je dois encore tourner à 5'20/km au vu de mes temps de passage au km26. (Je verrai plus tard sur l'ordinateur que j'ai fait une pointe à 100 km/h à la sortie du tunnel: Hussein Bolt, j'arrive!!!)

Km 27 : 05:53 (FC Moy 150, Max 154) : compensation GPS
Km 28 : 04:21 (FC Moy 152, Max 171)

La tour Eiffel s'offre à nous. Pas vraiment original mais toujours une petite émotion pour le symbole d'une ville et d'une nation...
Nouveau tunnel, nouveau plantage... mais mes allures sont encore régulières. Maintenant, mon GPS m'affiche 300m de plus, que je n'ai pas fait, évidemment! Il déclenchera donc ses "tours" 300m avant chaque arche kilométrique...

Km 29 : 06:22 (FC Moy 148, Max 157) : compensation GPS

Les tunnels ne sont pas la meilleure partie de ce marathon... les odeurs ne sont pas franchement agréables, la vue... bin nulle, évidemment, et les montées descentes un peu pénibles. Mais bon, tout va bien, on retrouve l'air, la Seine et sa Majesté métallique!
Arrive le 30eme km tant redouté, le fameux mur... Je vois le point Croix Rouge: beaucoup sont à terre! Impressionnant! Je suis encore bien et je me dis, "cool, t'as bien géré, tu bois, tu manges, et c'est dans la poche! 12 bornes... facile!" Certes, j'ai un peu mal aux jambes, mais quoi de plus normal!
C'est donc reparti dans l'allégresse! J'avais pris rendez-vous avec la Douleur, m'aurait-elle oubliée?

Km 30 : 05:45 (FC Moy 149, Max 156) -- Temps 2 heures 40 minutes 22 secondes
Km 31 : 05:28 (FC Moy 156, Max 167)
Nous quittons les quais de Seine... je me retourne, au revoir la tour Eiffel!
Km 32 : 05:24 (FC Moy 155, Max 182)

Elle était en retard... la Douleur, mais la voilà, elle débarque avec fracas... je suis surpris, rien de progressif, un coup de massue s'abat sur moi! 200m plus loin, des boas et un plumeau... Sophie, Nico !! Au meilleur moment! L'émotion me cueille, je coupe toute l'avenue pour leur taper dans la main, j'ai envie de pleurer, ils m'accompagnent de leurs cris, je les garde à l'esprit et je relance, j'ai mal, mais j'avance. Merci les amis!

Km 33 : 05:24 (FC Moy 151, Max 164)

Je m'accroche, c'est dur... je repousse loin de moi le nombre de kilomètres qu'il me reste à parcourir, plus rien ne semble facile... en 10 mn tout s'est métamorphosé. Je pose le cerveau, et j'avance le couteau entre les dents.

Km 34 : 05:56 (FC Moy 154, Max 178)

Ravitaillement, j'avale le gel coup de fouet en espérant qu'il me permette de finir, tant la douleur est vive à cet instant.

Km 35 : 05:50 (FC Moy 158, Max 172) -- Temps 3 heures 08 minutes 51 secondes

Dans une foule très dense, alors que je ne pense plus à rien d'autre qu'à mettre un pied devant l'autre, que je ne regarde plus rien, que tout est débranché au niveau du cortex, j'entends une voix familière "Allez Trick"! Emilie, le long de la barrière,... je me retourne, je pleure comme un gamin! Je n'ai vu qu'elle et entendu qu'elle! Pourtant, ils étaient tous là les copains! Ils me diront plus tard que j'étais déjà très pâle. Plus rien ne fonctionne normalement, mais je vais le finir ce marathon! Je ne lacherai pas. Le cerveau s'est remis en route, je regarde mon cardio : 162 puls, rien d'alarmant. Très mal aux jambes, c'est clair, mais regarde autour de moi... tout le monde souffre, beaucoup s'arrêtent... voire tombent littéralement sur les côtés. Je m'enferme dans une bulle en tâchant de dominer cette Douleur, qui, elle non plus, n'a pas renoncé... particulièrement dans la cuisse droite.

Km 36 : 05:49 (FC Moy 158, Max 165)
Km 37 : 05:43 (FC Moy 157, Max 163)
Km 38 : 05:43 (FC Moy 159, Max 174)

Le bois de Boulogne est interminable... pour la première fois je souffre du vent qui vient s'engouffrer par rafales. J'ai froid, j'ai mal, mais le cardio tient, la tête s'est remise à l'endroit et les temps restent finalement corrects... ça va mieux, je ne saurais dire pourquoi, car j'ai toujours aussi mal! Je repense à Emilie, et je vois mes filles, mes deux princesses, je pleure à nouveau, je deviens très midinette moi... je me marre... ma "rêverie" est interrompue subitement par un coureur qui coupe son effort brutalement devant moi! Je lui rentre dedans... pas cool! Je lève la tête: kilomètre 39!!

Km 39 : 05:37 (FC Moy 159, Max 169)

P..., je l'ai pas mal couru celui là. J'ai mal aux cannes? et ben je vais accélérer un peu jusqu'au km40, là je m'arrête je bois bien et je donne tout jusqu'à l'arrivée!! Voilà le plan! Advienne que pourra.

Km 40 : 05:30 (FC Moy 158, Max 175)
Km 41 : 05:46 (FC Moy 161, Max 184)

Le cardio s'affole, mais tant pis, je donne tout maintenant, et je ne regarde plus... je double un nombre important de coureurs, dont les râles de douleur et d'essoufflement m'impressionnent. Il faut que je me concentre sur moi, sur ma foulée, je cours avec ma tête plus qu'avec mes jambes... La ligne, la ligne, quand vais je l'apercevoir... le temps est suspendu, la voilà, je la franchis... c'est fait!

Km 42 - 1.00 : 05:17 (FC Moy 172, Max 188)
42,125 KILOMÈTRES EN 3 HEURES 49 MINUTES 21 SECONDES

Je pleure, encore... ai-je cessé d'ailleurs? ... je veux attendre mes potes, mais non, ils sont déjà passés!! j'erre là, au milieu des coureurs qui arrivent, avec autant d'émotions et de réactions différentes qu'il y a de marathoniens... car oui, nous sommes tous marathoniens! On me donne un T-Shirt et un poncho, on me parle mais je ne comprends pas! Evidemment, c'est un espagnol, on rit et on pleure ensemble! Je tremble de tout mon corps, et je pense à Isa!! mais oui, elle va arriver! Je veux faire demi-tour, l'attendre sur la ligne! C'est impossible, tant le flot des coureurs qui avance est important, et je n'ai plus la force de lutter... je le sens, pour la première fois de ma vie, je crois que je suis vraiment allé au bout de mes forces! Je commence à ressentir une petite frustration, je veux retrouver mes potes pour savoir, partager, tomber dans leur bras... mais ça bouchonne devant moi! C'est long, trop long... ça y est j'ai rallié le point de rendez-vous, mais personne! Si, j'aperçois Stef! Je tombe dans ses bras! Il me semble plutôt frais... son temps 3h40 je suis impressionné. Il me regarde un peu et me demande plusieurs fois si ça va. Je tremble de partout, mais ça va, je suis heureux! Voilà Isa, 3h57... elle a l'air "fraiche" elle aussi. Quelques galères de transit et vessie, mais elle dit avoir couru "confortable"! Jerry est parti raccompagner son frère... il me tarde de voir arriver Emilie. Stef et Isa s'inquiètent à nouveau, me voyant trembler, pâle, et les lèvres bleutées. Je mange un peu... voilà Emilie, je me remets à pleurer! ça devient maladif!! Du coup Eva lâche les larmes qu'elle avait contenues jusque là. Jerry nous rejoint enfin :3h42... Puis Sophie et Nico, Natie et Arnaud, leurs enfants et des amis! Nous sommes réunis, c'est bon...

ON L'A DIT, ON L'A FAIT!!!!!!!
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   16/04/12 à 23:23 #163521
cegemil
Expert Boarder
Messages: 136
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Le marathon de Paris! On le dit, on le fait!!!
Merci pour tes émotions, je retrouve ce que j'ai gardé en moi à l'arrivée, perdu, tremblant et à fleur de peau! Merci et bravo!
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   16/04/12 à 23:33 #163524
astro
Golden runner's
Messages: 2166
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Le marathon de Paris! On le dit, on le fait!!!
Super j'ai adoré ton récit. Très prenant et on souffre avec toi en te lisant! Bravo pour aller au bout de toi même avec un très bon temps!
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   17/04/12 à 00:48 #163530
Tiborg
Junior Boarder
Messages: 31
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Le marathon de Paris! On le dit, on le fait!!!
un tel récit, mérite bien un commentaire.

Bravo à toi et tes amis, tes élèves vont gentiment se moquer de toi quand ils te verrons marcher !!
Bonne récup',
Tu l'a bien résumé, on est tous Marathonien. ces émotions on les partagent tous, peu importe le temps....
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   17/04/12 à 08:00 #163550
maclad
Golden runner's
Messages: 3814
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Le marathon de Paris! On le dit, on le fait!!!
Alors là franchement je te remercies pas, j'ai bien failli lacher ma petite larme en te lisant !!

Blagues à part, superbe récit, tout en émotions. On souffre avec toi, on se réjouit avec toi, on pleure avec toi.

Bravo pour cet exploit !!
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   17/04/12 à 08:13 #163556
titi1177
Expert Boarder
Messages: 159
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Le marathon de Paris! On le dit, on le fait!!!
Magnifique !!!!

J'ai failli pleurer moi aussi en te lisant... Ton CR est vraiment émouvant.

Bone récup'
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   17/04/12 à 09:56 #163592
gilles78
Platinum Boarder
Messages: 477
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Le marathon de Paris! On le dit, on le fait!!!
Bravo Marathonien ! Tu l'as fait !

Beau CR, que d'émotions ! !
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   17/04/12 à 10:25 #163614
bat
Platinum Boarder
Messages: 568
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Le marathon de Paris! On le dit, on le fait!!!
Course étonnante que tout bascule si vite, je n'ai jamais expérimenté ça.

Merci pour ce CR : à tous ceux qui hésites, le mdp, c'est le plus beau

Bon tu nous remets ça quand ?
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   17/04/12 à 10:27 #163619
olivier_g
Platinum Boarder
Messages: 1785
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Le marathon de Paris! On le dit, on le fait!!!
bravo, tu as vraiment fait une belle course! Superbe 1er marathon!
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
   17/04/12 à 10:34 #163624
kaops33
Expert Boarder
Messages: 130
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
 Re: Le marathon de Paris! On le dit, on le fait!!!
Belles émotions... Un grand bravo!
 
L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
Revenir en hautPage: 123
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française: SFK

 

solde running